ma phrase est-elle exacte ?

j’ai le plaisir de vous annoncer de la découverte que j’ai faite

merci

vidalled Débutant Demandé le 29 mai 2022 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Le de dans vous annoncer de la découverte est de trop.

Dict. de l’Ac. fr. : 

Faire connaître. Je vous annonce une bonne nouvelle, une mauvaise nouvelle. Il n’annonce jamais que des choses désagréables. Un haut-parleur annonçait l’arrivée du train. Il est venu nous annoncer que son frère allait se marier. Il nous annonça que la paix venait d’être signée. Les journaux annonçaient une nouvelle éruption du Vésuve.

 
 
Prince Grand maître Répondu le 29 mai 2022

Votre réponse est plus qu’intéressante Prince … mais développée bien au deçà de la question il me semble.  À un niveau bien supérieur de cheminement.
Je n’y trouve, pour ma part, pas réponse à la question initiale posée.
À savoir la question claire :
 » la découverte que j’ai fait » ou bien  » la découverte que j’ai faite  ?
J’ai mon idée mais  j’aimerais avoir certitude.
Pourriez-vous apporter éclairage ‘ simple » sur cette question s’il vous plaît ?….Ceci m’intéresse.
Respectueusement

le 29 mai 2022.

J’ai le plaisir de vous annoncer la découverte que j’ai faite : faite s’accorde avec « découverte » COD placé avant.
Règle d’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir.

joelle Grand maître Répondu le 29 mai 2022

… la découverte que j’ai faite. J’ai fait quoi ? La découverte, C.O.D. antéposé ; le PP s’accorde avec découverte , fém. sing.

Prince Grand maître Répondu le 29 mai 2022

La découverte que j’ai faite.
On remarque beaucoup d’hésitation concernant l’accord du participe passé du verbe « faire » et il y a une raison à cela.
Le verbe « faire » est très polysémique, mais en plus, il prend parfois une valeur de semi-auxiliaire.
La notion de semi-auxiliaire est parfois contestée, alors disons simplement qu’il est utilisé parfois comme modalisateur. On l’appelle dans ce cas « factitif ».
quand il a son sens plein, quel qu’il soit, il se comporte comme tous les verbes. avec l’auxiliaire « avoir », pour accorder le participe passé, on cherche le COD. S’il est placé avant, on accorde. Si le COD est un pronom relatif comme ici, c’est son antécédent ici « découverte ») qui nous éclaire sur le genre et le nombre.
A la forme pronominale, l’auxiliaire être demande que le PP s’accorde avec le sujet : L’œuvre s’est faite toute seule
quand il est suivi d’un verbe (à l’infinitif) et a donc une valeur modale  : le participe passé reste invariable :
La minette, c’est lui qui l’a fait partir – la personne que nous avons fait entrer

Tara Grand maître Répondu le 30 mai 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.