« m’a » ou « m’avait » + « communiquée » ou « communiqué »

Répondu

Bonjour,

Pourriez-vous m’aider svp?

« Au mois d’avril, votre consoeur Joséphine m’a communiquée votre adresse postale. »

Merci beaucoup,

grmber Grand maître Demandé le 4 juillet 2018 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour grmber, ici le verbe communiquer conjugué avec l’auxiliaire avoir s’accordera avec son COD (et non son sujet) seulement si celui-ci est placé avant lui. Ici, Joséphine a communiqué quoi ? votre adresse postale, placé après le verbe, donc il ne faut pas accorder le participe : votre consoeur Joséphine m’a communiqué votre adresse postale (le pronom m‘ (me) répond lui à la question à qui ? il est donc complément d’objet indirect (COI) et non COD et n’intervient pas dans l’accord, quel que soit le sexe de la personne qui parle).

ChristianF Grand maître Répondu le 4 juillet 2018

Merci pour votre réponse détaillé. Selon vous, dois-je utiliser « m’a » ou « m’avait » comme conjugaison? Merci

grmber Grand maître Répondu le 4 juillet 2018

Cela dépend du contexte. Si vous voulez dire que l’envoi s’est produit avant un autre événement qui s’est lui-même produit dans le passé, vous utiliserez le plus-que-parfait pour marquer l’antériorité, par exemple : « Je vous ai envoyé le colis la semaine dernière, je connaissais votre adresse car Joséphine me l’avait communiquée au mois d’avril ». S’il s’agit simplement de relater un événement qui s’est produit dans le passé, le passé composé est suffisant : « Oui, j’ai bien votre adresse, Joséphine me l’a communiquée au mois d’avril » (notez que dans cette phrase, le COD est le pronom l’ qui est cette fois placé avant le verbe, d’où l’accord de communiquée).

le 4 juillet 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.