m’a informé ou m’avait informé ?

Bonjour,

On écrit   » m’a informé « ou m’avait informé » ?

« Par courrier en date du 01/01/2016, mon patron m’a informé que l’organisme de formation n’avait pas reçu les documents »

Merci pour votre aide,

Soso Grand maître Demandé le 17 juillet 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour cococo.

L’imparfait me semble correct dans la mesure où les faits ont lieu dans le passé mais à la date donnée et non pas avant cette date.

À distinguer de : En 2016, j’étais déjà informé que…  
Dans ce dernier cas l’information a eu lieu avant 2016, donc dans la passé avant une date passée.

PhL Grand maître Répondu le 17 juillet 2018

« mon patron m’a informé » : il s’agit ici du passé composé qui, comme son nom l’indique, est un temps du passé. Il exprime donc une action ou un fait qui a déjà eu lieu au moment où nous nous exprimons.

« mon patron m’avait informé » : il s’agit ici du plus-que-parfait qui, employé avec un autre temps du passé permet d’exprimer l’antériorité d’une action par rapport à une action passée.

jean bordes Grand maître Répondu le 17 juillet 2018

Selon moi, il y a une différence de sens entre le passé composé (m’a informé) et le plus que parfait (m’avait informé).
J’utiliserais le plus-que-parfait pour suggérer que qq chose a eu lieu après (comme le dit jean bordes).
Le p. composé, en revanche, indique que cette information de janvier 2016 produit encore ses effets aujourd’hui.

Extrait du Bon Usage : [du p. composé] il s’agit d’un fait en contact avec le moment de la parole,
– soit que ce fait ait eu lieu dans une période non encore entièrement écoulée,
– soit qu’il ait eu des conséquences dans le moment présent (et avec cette valeur, on pourrait dire que c’est un présent accompli )

e_magnin Grand maître Répondu le 17 juillet 2018
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.