M. le président ou M. le Président ?

Si, dans les articles législatifs,  le Président de la République porte une majuscule à son titre contrairement au président d’un club de sport par exemple, quelle doit être l’écriture de M. le président qui est à l’Elysée.
Doit-on écrire  » Envoyez votre courrier à l’Elysée, à l’attention de M. le président’ ou « Envoyer votre courrier à l’Elysée, à l’attention de M. le Président » ou encore refuser le raccourci en précisant la totalité du titre « Envoyer votre courrier à l’Elysée, à l’attention de M. le Président de la République ».

Merci pour vos réponses

Cordialement,

FLB

FLB Débutant Demandé le 4 août 2016 dans Général
Ajouter un commentaire
2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Voici la confirmation demandée par Evinrude !

J’ai tout de même été intrigué par votre mention des textes législatifs. Après vérification, comme dans celui-ci, de l’Assemblée nationale, il y a bien une majuscule et systématiquement. Je l’ai croisée aussi pour le président du Sénat.

Sans offusquer la typographie courante, certains organismes peuvent s’octroyer le droit d’y déroger. Je n’en ai pas la trace, mais on peut supposer que l’édifice législatif et règlementaire français a son propre système typographique, dicté par un besoin spécifique de cohérence sur des milliers de documents et de définitions.

D’ailleurs, même pour un ouvrage isolé, je peux décider d’écrire tout substantif avec une majuscule si je lui confère un sens particulier. Seules conditions : en avertir le lecteur, en donner la définition, être constant dans l’usage…

En tout état de cause, il vaut mieux adopter la typo traditionnelle pour la vie courante.

Chambaron Grand maître Répondu le 4 août 2016
Ajouter un commentaire

• Le président de la République n’a pas droit à la majuscule dans le cours d’un texte : aucun titre ne prend de majuscule quand on parle de la personne qui le porte. Pas de traitement de faveur pour lui.
• Cependant, dans la correspondance, les titres de ceux auxquels on s’adresse prennent la majuscule.
Ainsi, si l’on écrit au président de la République, il est de bon ton de commencer sa lettre par Monsieur le Président  et l’on écrira pour finir Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, etc. Il s’agit d’une « majuscule de courtoisie ».
• Ce n’est pas le cas ici, j’écrirais donc :
« Envoyer votre courrier à Élysée, à l’attention de monsieur le président de la République. »
Mais attendez confirmation de notre typographe préféré qui pourrait bien me contredire…

Evinrude Grand maître Répondu le 4 août 2016
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.