liaison :après avoir, après un

Bonjour,
Pouvez-vous me dire s’il faut faire la liaison :
-après avoir
été initié au vocabulaire commercial
-Après un long séjour

Merci d’avance

EVA53 Débutant Demandé le 1 juillet 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

1 réponse(s)
 

Voyez ici : 

Site de l’Académie française

« Liaisons

En français, la liaison peut apparaître entre un mot qui se termine par une consonne et un mot qui commence par une voyelle ou un h non aspiré (voir aussi l’article Le haricot), si ces deux mots ne sont séparés par aucune ponctuation ni par aucune pause orale. Selon les cas, elle est obligatoire, facultative ou interdite. Les noms propres sont également soumis à la liaison.

La liaison est obligatoire :

– entre le déterminant et le nom : des(z)amis, tout(t) homme ;

– entre l’adjectif antéposé et le nom : un(n)ancien(n)usage ; ainsi on dira un savant(t)aveugle si aveugle est un nom, mais un savant aveugle si savant est le nom ;

– entre le pronom (sujet ou objet) et le verbe : ils(z)aiment, on(n)aime, ils vous(z)aiment, ils(z)y vont, courons(z)-y, donnez(z)-en ;

– entre est et le mot qui suit, dans des formes impersonnelles ou dans la forme présentative : il est(t)évident qu’il viendra ; c’est(t)à voir ;

– entre l’adverbe et le mot unis étroitement : trop(p)étroit ; bien(n)aise ;

– entre la plupart des prépositions monosyllabiques et le mot qui suit : dans(z)une heure ;

– dans la plupart des mots composés et locutions : un pot(t)-au-feu, mot(t)à mot, de temps(z)en temps.

Elle ne se pratique pas :

– après la conjonction et : un fils et une fille ;

– après la consonne finale d’un nom au singulier : un temps idéal, un nez épaté ;

– après le s intérieur dans les locutions nominales au pluriel : des moulins à vent ;

– après la finale -es de la 2e personne du singulier de l’indicatif présent et du subjonctif présent : tu portes un habit vert ; Il faut que tu lui écrives un poème. On fera en revanche la liaison lors de la lecture de vers ;

– après les mots terminés en -rt en –rs, sauf s’ils sont suivis de il, elle, on ou s’il s’agit du de l’adverbe fort ou du s de toujours : de part en part, tu pars à huit heures (mais : quand dort-(t)on ? quand sort-(t)elle ?) ;

– devant un, oui, onze et les mots étrangers commençant par y : des oui ;

– devant les noms de lettres de l’alphabet : des i, des a.

Dans le reste des cas, on peut choisir de faire ou non la liaison mais celle-ci est plutôt la marque d’un langage soutenu. »

 

Prince Grand maître Répondu le 1 juillet 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.