leur ou leurs ?

Bonjour,

« ils ont l’air sérieux avec leur(s) cravate(s) », quelle orthographe selon vous ?

Il est marqué que :

« L’usage des meilleurs auteurs hésite entre le singulier et le pluriel (pour le nom et pour le possessif) lorsqu’un nom désigne une réalité dont plusieurs « possesseurs » possèdent chacun un exemplaire : on considère tantôt l’exemplaire de chacun, tantôt l’ensemble des exemplaires. Ainsi : « Mes compagnons, ôtant leur chapeau goudronné […] » (Chateaubriand) ; « Les deux lords […] ôtèrent leurs chapeaux » (Hugo) ; « trois avaient déjà retrouvé leur femme » (Chamson) ; « deux de mes amis et leurs femmes » (Arland). »

(Questions de langue, Académie française)

sven Débutant Demandé le 15 octobre 2015 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Bon, vous avez la réponse, non ? Les deux sont acceptables.
Personnellement, je favorise la solution : 1 possédé par possesseur = singulier. Cela permet un peu plus de clarté en cas de doute dans le contexte.  Mais c’est strictement personnel…

Chambaron Grand maître Répondu le 15 octobre 2015

Oui, je souhaite surtout avoir les avis personnels.
Merci.

sven Débutant Répondu le 15 octobre 2015

Bonjour,

J’ai déjà répondu à cette question.
https://www.question-orthographe.fr/question/leur-et-leurs/   

Voici ce que dit Grevisse à ce sujet.

Hésitations entre le singulier et le pluriel 

Lorsqu’un nom désigne une réalité dont plusieurs possesseurs possèdent chacun un exemplaire, ce nom et le possessif qui le détermine peuvent se mettre
au singulier ou au pluriel (selon que l’on considère l’exemplaire de chacun des possesseurs ou l’ensemble des objets) :

Les alouettes font LEUR NID ou LEURS NIDS dans les blés.

Ex. du sing. :

Mes compagnons, ôtant LEUR CHAPEAU goudronné [ … j (CHAT., Génie, I. V, 12). – De hardis compagnons sifflaient sur LEUR  ÉCHELLE (SULLY PRUDHOMME, Épreuves. Songe). – Tous les hommes [ … ] fumaient LEUR NARGUILHÊ (LOTI, Aziyadé. p. 248). – Ils restaient debout. sans bouger. ne pensant même pas ôter LEUR CHAPEAU et LEUR MANTEAU (R. ROLLAND, Jean-Chr .. I. VI. p. 77). – Ils monteront en grade. ils lutteront contre LEUR FEMME (TAINE. Vie et opinions de Fr-Th. Graindorge, p. 150). – Des ouvriers flanqués de LEUR ÉPOUSE (A. ARNOUX, Géographie sentimentale, p. 65). – Sur cinq hommes mariés [ … ]trois avaient déjà retrouvé LEUR FEMME (A. CHAMSON, Adelin’e Vénician, p. 165).

Ex. du plur. (qui parait prédominer) :

Tous penchés en avant et appuyés sur LEURS LANCES (CHAT .• Mart., IX). – Cependant les marchands ont rouvert LEURS BOUTIQUES (HUGO, Lég.,
I. I. p. 234). – Les deux lords parrains ôtèrent LEURS CHAPEAUX (ID., Homme qui rit, II. VIII. I). – Nous pendîmes / N0S CASQUES, NOS HAUBERTS et NOS PIQUES aux clous (ID., Lég., t. II, p. 220). – Si ce solr. à huit heures sonnant, tous ces gars-là ne sont pas au chaud dans LEURS LITS ( … j (COURTELINE. Gaietés de l’escadron. II. 3). – Nous pouvons encore nous appeler par NOS NOMS (ARLAND. Plus beaux de nos jours, p. 78). – Ils prirent LEURS MANTEAUX et LEURS
CHAPEAUX (M. BRION. De l’autre côté de la forêt, p. 152). – Les fonctionnaires sortent par habitude avec LEURS DAMES (Fr. MAURIAC, Robe prétexte, IX). – Je me suis promené avec deux de mes amis et LEURS FEMMES (ARLAND. Vigie, p. 181). – Des hommes libres. libres de tout. sauf de LEURS FEMMES (COLETTE, Étoile Vesper, p. 176).

Le singulier s’impose quand le nom (dans le contexte où il est employé) n’a pas de pluriel ou quand il n’y a qu’un seul objet pour l’ensemble des possesseurs:

Vous préparez VOTRE AVENIR. Nous gagnons NOTRE VIE. – Les Parisiens regagnent LEUR VILLE à la fin du mois d’août.

Et voici ce que l’on peut lire dans  Les guides LE ROBERT & NATHAN

 II ne faut pas confondre… .  leur(s) (adjectif possessif) et leur (pronom personnel) :

 leur, adjectif possessif, s’accorde en nombre avec le nom désignant l’objet possédé. II peut être remplacé par n’importe quel autre adjectif possessif, ce qui n’est pas le cas du pronom personnel:
Ils ont pris leurs affaires et sont partis.
──►Ils ont pris vos affaires et sont partis

 leur, pronom personnel, est Invariable:

Je leur ai parlé de vous .

 Pour bien accorder l’adjectif possessif leur, il faut savoir « qui possède quoi » … leur s’accorde en nombre avec le nom désignant l’objet possédé:

Ils ont pris leurs bagages. (masc. pl.)
Ils ont pris leurs affaires. (fém. pl.)

 Lorsque leur se rapporte à plusieurs possesseurs, il faut distinguer trois cas:

1- II n’y a qu’un seul objet possédé pour l’ensemble des possesseurs, leur se met alors au singulier:

Ils sont venus avec leur fille.

2-  II y a plusieurs objets possédés par pos­sesseur, leur se met au pluriel:

Ils ont repris leurs dossiers.

3- II n’y a qu’un seul objet possédé par pos­sesseur, leur se met indifféremment au singulier ou au pluriel:

Ils ont mis leur(s) chapeau(x) .

czardas Grand maître Répondu le 15 octobre 2015

«Ils ont l’air sérieux avec leur(s) cravate(s)»
«Mes compagnons, ôtant leur chapeau goudronné […] » (Chateaubriand) ;
« Les deux lords […] ôtèrent leurs chapeaux » (Hugo) ;
« trois avaient déjà retrouvé leur femme » (Chamson) ;
« deux de mes amis et leurs femmes » (Arland).

Personnellement, je mets la phrase au singulier pour y voir plus clair.

– « IL A l’air sérieux avec SA cravate » donc L E U R  considérant que chaque personne n’a qu’une cravate.
==> « Ils ont l’air sérieux avec LEUR cravate.

– « UN de mes amis et SA femme » donc L E U R.
==> « Deux de mes amis et LEUR femme »
L E U R S impliquerait sans doute un cas de bigamie. « UN de mes amis et SES femmes » ==> Deux de mes amis et LEURS femmes.

Mais cela n’engage que moi, bien sûr.

Pygmalion.

pygmalion Érudit Répondu le 17 octobre 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.