Les verbes semi-auxiliaire et le participe passé comment les employer ?

Bonjour,

Pourriez-vous me faire un point sur l’usage des verbes semi-auxiliaires et du participe passé svp ? J’ai cru comprendre qu’ils étaient invariables. Dans les définitions sur Internet ils donnent comme semi-aux les verbes suivants : Aller, venir, devoir, pouvoir, savoir, falloir et faire. y en a-t’il d’autres ?

J’ai dû partir
j’ai pu trouver
j’ai su mener
j’ai voulu réserver
j’ai fait construire
quel exemple pour aller et venir ?

Les semi-aux s’utilisent uniquement avec l’aux avoir ou est-ce possible avec l’aux être ?

Merci

MarineC69 Érudit Demandé le 13 décembre 2020 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Marine, commençons par une définition pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un tel verbe.

Le Bon (très bon) usage :

« Les semi-auxiliaires sont des verbes qui, construits avec un infinitif, parfois avec un participe ou un gérondif, perdent plus ou moins leur signification propre et servent à exprimer diverses nuances de temps, d’aspect ou d’autres modalités de l’action. »

Le concept de semi-auxiliaire a donné lieu à beaucoup de discussions et les listes varient en conséquence.« 

Le « Grevisse » ajoute beaucoup d’autres verbes qu’il considère comme des semi-aux, par ex. avoir à (à mon avis, c’est discutable), arrêter, faillir, manquer (v. ci-dessous).

J’ai manqué de ne pas venir sur ce site ! J’ai manqué de tomber.

Elle va mourir (futur proche).
Je viens de boire (passé proche).

Prince Grand maître Répondu le 13 décembre 2020

Bonjour Joëlle, j’ai commencé à rédiger ma réponse sans vous voir ; j’ai continué et fini pareillement.  🙂

le 13 décembre 2020.

Merci. Auriez-vous des exemples de phrase  avec « aller » et « venir » associés à un participe passé ? Un peu comme dans les exemples de ma question. Peut-être que ça n’existe pas ?

MarineC69 Érudit Répondu le 13 décembre 2020

Pour ma part, je vous en ai donné.

le 13 décembre 2020.

Ce qui trouble un peu les choses avec les semi-auxiliaires, c’est qu’ils ne perdent pas toujours leur sens, ou du moins pas toujours complètement leur sens.
Elle s’est fait renverser
Les fruits que j’ai vus mûrir : sens plein :  voir n’est pas ici un semi-auxiliaire
Mais :
Les personnes que j’ai vu persécuter : le sens dévie sur l’idée de témoignage (on peut penser que « voir » inclut des paroles entendues, une prise de conscience globale du fait donné par le verbe à l’infinitif, et pas exclusivement la perception visuelle)
Elle s’est vu insulter : c’est ici assez clair : « elle » ne s’est pas vue.

le 13 décembre 2020.

Ok Prince, en fait j’aurais dû préciser, j’aimerais avoir un exemple avec avoir et venir dans le cas de l’utilisation d’un des deux auxiliaire être ou avoir, auriez-vous ça ?

le 16 décembre 2020.

Lire ici et là 

joelle Grand maître Répondu le 13 décembre 2020

Vous avez raison, merci pour cette observation intéressante, les verbes qui se conjuguent avec l’auxiliaire être ne peuvent pas servir de semi-auxiliaire au passé composé.
– Il doit s’ennuyer, il vient de sortir, mais il va revenir.
– Il devait s’ennuyer, il venait de sortir, mais il allait revenir.
– Il a du s’ennuyer, il est venu de sortir, mais il est allé revenir : invalide.
Dès qu’on met le passé composé, ce n’est plus un semi-auxiliaire mais le sens premier du verbe qui apparaît :
– Des trucs qu’elle allait chercher plus tard : semi-auxiliaire.
– Des trucs qu’elle est allée chercher : verbe de déplacement.
Si c’est dans le cadre de l’invariabilité des semi-auxiliaires que vous vous posez cette question, c’était une très bonne idée de vérifier que cela s’appliquait même à venir ou aller puisque dans leur sens habituel ces verbes s’accordent (elle est venue, elle est allée). Nous avons la réponse, les participes passés des semi-auxiliaires sont invariables, non parce qu’on écrit « elle est allé », mais parce que ceux qui pourraient s’accorder ne s’utilisent pas au passé composé.
Comment se fait-il que ce soient justement les verbes qui se conjuguent avec être qui ne peuvent pas servir de semi-auxiliaire au passé composé ? C’est manifestement une raison de sens, mais je peine à l’expliquer. Contentons-nous pour l’instant de le constater en attendant la réponse.

Adrian Grand maître Répondu le 13 décembre 2020

Oui j’aimerais bien savoir pourquoi =)

le 16 décembre 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.