Les Orange ou les Oranges ?

Bonjour,

L’adjectif de couleur « orange » reste invariable. Mais s’il est utilisé comme nom, par exemple comme surnom de l’équipe des Pays-Bas, s’accorde-t-il ? Je pencherais vers le non, mais je lis beaucoup avec le « s » ajouté, potentiellement orienté par le néerlandais. Qu’en pensez-vous ?

papajo Débutant Demandé le 20 mars 2019 dans Accords
8 réponse(s)
 
Meilleure réponse

L’adjectif « orange » est invariable : « les maillots orange ».
Le nom de couleur « orange » prend un « s » au pluriel : « les oranges de ce peintre et leurs nuances ».
On peut désigner des joueurs par « les maillots orange », par métonymie.
Et si on dit simplement « les orange », on ne se met pas à les désigner par un nom de couleur, mais toujours par un adjectif de couleur, avec ellipse du nom « maillots ». Donc dans ce cas, « orange » reste un adjectif invariable.

D’un autre côté, on peut penser qu’il ne s’agit pas d’une simple ellipse du mot « maillots », puisqu’on écrit par exemple pour l’équipe de France féminine « les bleues », alors que l’adjectif devrait rester masculin. Il s’agit donc réellement d’une substantivation métonymique d’adjectif de couleur, comme l’héroïne c’est la blanche, et les communistes c’est les rouges. On ne les nomme pas par un nom de couleur, mais par un adjectif de couleur substantivé.

La question est donc : un adjectif invariable substantivé reste-t-il invariable ?
Il serait effectivement plus clair, dans le cas où l’adjectif invariable est tiré d’un nom variable, qu’une fois cet adjectif substantivé pour signifier tout autre chose, ce nouveau nom reste invariable pour montrer qu’il ne s’agit pas d’un retour au sens initial du mot. Je comprends et j’approuve votre choix, mais je n’ai pas trouvé de règle le disant clairement.

Numeric Maître Répondu le 21 mars 2019

Bonjour Numeric,
Votre point de vue tient la route, je n’y avais pas pensé ! Je le partage 🙂
Bonne journée.

le 21 mars 2019.

Hi Papajo,

D’abord vous avez raison, l’adjectif orange est invariable. On écrira par ex : des poules orange. Ensuite, pour ce qui est de l’accord de orange utilisé comme substantif, vous avez tort. A votre avis, vous écririez des oranges ou des orange ? (le fruit) Nul doute, il faut bien écrire des oranges. Donc pour les joueurs de l’équipe du Pays-Bas, ce sera la même chose ; vous écrirez : Les oranges par analogie à Les bleus (les joueurs de l’équipe de France).

Good night ! 🙂

Tony Grand maître Répondu le 20 mars 2019

Il n’y a que pour les noms de couleurs composés qu’on laisse le nom invariable.

les bleu-vert  des tableaux de Monet mais …
les oranges  des tableaux  de  Gauguin

Sylvamat Grand maître Répondu le 20 mars 2019

Tout d’abord, merci pour cette réponse rapide. Cependant je ne suis pas totalement convaincu. Certes j’écrirais « les oranges » pour les fruits. Et c’est justement parce que la couleur s’inspire du fruit que l’adjectif est invariable. Pourquoi l’adjectif une fois substantivé devrait-il prendre ce « s » qui justement l’empêche d’être confondu avec le fruit ? Si les joueurs néerlandais voulaient se comparer au fruit, je comprendrais. Là, moins.

papajo Débutant Répondu le 20 mars 2019

Pour Gauguin, on parle ici des fruits donc c’est normal, non ?

papajo Débutant Répondu le 20 mars 2019

Merci beaucoup ! Le raisonnement correspond à ce que je pensais, en bien plus construit ! Il n’y a donc pas de règle, à nous de la fonder ! Bonne journée !

papajo Débutant Répondu le 21 mars 2019

Bonjour,

Les équipes de football sont familièrement appelées par un surnom. Pour la plupart d’entre elles, le surnom a un rapport avec la couleur du maillot.
L’Association sportive de Saint-Étienne, abrégée en ASSE, est le club le plus titré et le plus populaires du football français. Tous les passionnés de football connaissent « Les Verts ». L’équipe de Nantes est surnommée « Les Canaris».
Le surnom de l’équipe de France des espoirs est : « Les Bleuets » 
L’équipe nationale des Pays-Bas a pour surnom « Les Oranges» parce que le maillot des joueurs tient sa couleur du premier drapeau néerlandais le Prinsenvlag ou drapeau du prince, né de la révolte des 16e  et 17e siècles contre la domination espagnole, reprenant les trois couleurs héraldiques de Guillaume Ier d’Orange-Nassau, à savoir le orange, le blanc et le bleu.
Ce surnom s’écrit donc avec une majuscule et prend la marque du pluriel.

 

czardas Grand maître Répondu le 21 mars 2019

J’entends cette réflexion par rapport à la majuscule, mais cela n’explique pas le pluriel, si on part de l’idée qu' »orange » est à la base un adjectif invariable, ce qui n’est pas le cas de « vert » par exemple.

papajo Débutant Répondu le 21 mars 2019
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.