Les notices / puisse(nt) / mauvaise(s)

Répondu

Bonsoir,
J’ai trois quesrions à soumettre.

1) Infinitif ou impératif. Je vois souvent dans les notices la règle de l’impératif négligée. L’infinitif y est pratiquement tout le temps utilisé.
Par exemple :
– Couvrer votre appareil
– Emballer soigneusement la boîte de protection
– Retourner le colis à l’adresse suivante
Etc.
Y a-t-il une exception pour les notices ou il s’agit de fautes ?

2) On peut considérer « vive » comme une préposition lorsqu’il est en début de phrase. Par exemple « vive les bleus » ou « vivent les bleus ». En est-il de même avec « puisse » ?
– Puisse Dieu vous aider
– Puisse(nt) les Dieux vous aider

3) Dans cette phrase sans contexte. On peut tant écrire « mauvaise » au singulier qu’au pluriel selon si la fille qui écrit parle d’elle-même ou de plusieurs personnes n’est-ce pas ?
– Pourquoi ne pas devenir aussi mauvaise(s) que ces personnes ?

Merci pour vos réponses

Tony Grand maître Demandé le 7 juin 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour Tony,

1) Dans le cas de couvrer votre appareil, il y a manifestement une erreur… 🙂 Pour les autres, on peut considérer l’infinitif comme une instruction, l’impératif comme une recommandation. D’une façon générale, l’infinitif ne me gêne pas, sauf dans les cas où il y a un possessif (par exemple couvrir votre appareil où j’aurais tendance à préférer couvrez votre appareil), mais les deux sont admissibles (si correctement orthographié, bien sûr).

2) Non, vive est un cas à part (interjection), mais pour les autres verbes (puisse[nt], fasse[nt]…), ils faut les conjuguer selon le sujet exprimé : Puissent-ils avoir raison ! Fassent les dieux qu’il pleuve demain !

3) C’est cela, mauvais(e) doit s’accorder avec le nom auquel il se rapporte (et non à ces personnes).

ChristianF Grand maître Répondu le 7 juin 2018

Bonjour Christian 🙂
Merci pour votre réponse.
Pour le point 1, effectivement, je n’avais pas pensé que l’infinitif pouvait servir d’instruction.
Quant au point 3, avec ma phrase j’accorderai « mauvaise » selon ce que je sous-entends. Je peux donc sous-entendre :
– Pourquoi je ne deviendrais pas aussi mauvaise que ces personnes
– Pourquoi nous ne deviendrions pas aussi mauvaises que ces personnes

le 7 juin 2018.

Pourquoi je ne deviendrais pas aussi mauvaise que ces personnes
Pourquoi nous ne deviendrions pas aussi mauvaises que ces personnes

Si c’est un homme qui parle :
Pourquoi je ne deviendrais pas aussi mauvais que ces personnes

Si dans le groupe il y a un homme :
Pourquoi nous ne deviendrions pas aussi mauvais que ces personnes

« mauvais » se rapporte à « je » ou à « nous ».

jean bordes Grand maître Répondu le 8 juin 2018

J’imagine mal que les notices puissent être exonérées de l’application des règles en vigueur qui gouvernent le code lexical français !

oceanbis Membre actif Répondu le 8 juin 2018

@oceanbis : « J’imagine mal que les notices puissent être exonérées de l’application des règles en vigueur qui gouvernent le code lexical français ! »
En quoi user de l’infinitif est une entorse aux règles ?
En tout cas, c’est ce qui se fait depuis au moins 40 ans dans toutes les entreprises de France. « Le fou crée la mode, le sage la suit. »

Quand on  rédige une procédure, la question que l’on se pose plutôt en général, c’est de choisir entre le vous de l’impératif, plus relationnel, et l’efficace , le neutre de l’infinitif. Et savoir s’y tenir.

e_magnin Grand maître Répondu le 8 juin 2018

Et savoir s’y tenir : précision très judicieuse ! De fait, l’erreur la plus couramment rencontrée notamment dans des notices (mal) traduites est le mélange anarchique de l’impératif et de l’infinitif : 1) Mettre en marche l’appareil – 2) Vérifiez le niveau d’huile, etc.

le 8 juin 2018.

@e_magnin:

Je répondais sur le point « Y a-t-il une exception pour les notices ou il s’agit de fautes ? ».

Il n’y a pas un Grévisse pour les mode d’emploi, un bescherelle  pour les articles de presse régionales et un petit Robert pour les instructions réglementaires relatives au code de l’urbanisme.

lol 😉

oceanbis Membre actif Répondu le 8 juin 2018
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.