les meilleurs qu’il a/ qu’il ait/ qu’il n’a ou qu’il n’ait ?

Bonjour,

J’aurais grand besoin de vos conseils pour m’aider à écrire la phrase suivante. Quelle version vous semble la  plus juste?

-mon frère me parle encore de ses biscuits, les meilleurs qu’il ait mangés
-mon frère me parle encore de ses biscuits, les meilleurs qu’il ait jamais mangés
-mon frère me parle encore de ses biscuits, les meilleurs qu’il n’ait mangés
-mon frère me parle encore de ses biscuits, les meilleurs qu’il n’ait jamais mangés.

Un grand merci pour l’aide que vous m’apporterez!

olympsa Membre actif Demandé le 17 décembre 2021 dans Conjugaison

Pour vous améliorer en orthographe, testez le Projet Voltaire avec Défi 30 :

6 réponse(s)
 

Seulement il ne s’agit pas d’une négation mais d’un « ne » explétif donc facultatif.
Toutes ces formulations sont justes avec ou sans « jamais » (qui a ici un sens positif remplaçable par « un jour » ») avec ou sans le « ne » explétif.

Tara Grand maître Répondu le 17 décembre 2021

Il y en a qui confondent les ne explétifs et les ne négatifs…

Selon moi, la meilleure est la dernière : avec le ne (explétif) et jamais.
La plus simple à comprendre est la première.

Prince (archive) Grand maître Répondu le 17 décembre 2021

Bonjour, je pencherais pour les deux premières ! En effet la négation ne me semble pas pertinente ici.

Bon week-end

BeN Maître Répondu le 17 décembre 2021

On en apprend tous les jours, merci Tara

BeN Maître Répondu le 17 décembre 2021

Le superlatif n’est pas une situation permettant l’utilisation du « ne explétif » :
— Il a choisi le plus grand qu’il n’a trouvé. (???)
— C’est le meilleur qu’il n’ait mangé. (???)

Ne confondez pas avec la comparaison, où l’utilisation de ce « ne explétif » est possible :
— Il est meilleur que je ne le pensais.

Dans tous les cas, la présence de l’adverbe « jamais » utilisé dans un sens positif interdit le « ne explétif ».

Vos deux dernières phrases sont incorrectes.
Les deux premières sont correctes.

Vous avez raison d’utiliser le subjonctif, mode qu’on utilise généralement avec le superlatif pour montrer l’étendue du possible (le plus grand qu’on puisse trouver, le meilleur qu’il m’ait été donné de manger).
Pour qualifier des faits ponctuels, l’indicatif suffit (j’ai pris le plus gros marteau que j’ai trouvé dans le magasin), car il ne sert pas à développer le sens du superlatif.

Dans le cadre du subjonctif, l’ajout de « jamais » insiste sur le sens absolu de la proposition (les meilleurs qu’il ait mangés de toute sa vie). C’est un peu exagéré pour parler de biscuits, mais c’est parfaitement correct.
— Les sentiments les plus nobles qu’un homme ait jamais éprouvés.
— Les meilleurs biscuits qu’il ait (jamais) mangés.

Anonyme Débutant Répondu le 18 décembre 2021

Je vous remercie pour toutes vos réponses, chacune m’apporte un élément de compréhension.
Cette communauté internet est vraiment enrichissante
a très bientôt

olympsa Membre actif Répondu le 18 décembre 2021

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.