L’emploi de « que de » est-il une faute ?

J’entends souvent dire « bonne idée que de… » ou « quel courage que de… », ce qui me semble être une lourdeur ou même une faute, le « que » étant parfaitement inutile dans ce genre de contexte.
Pourtant, je ne trouve aucune information à ce sujet.
En avez-vous ?

CATHY LÉVY Grand maître Demandé le 24 novembre 2014 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

Que ou que de

La conjonction que est parfois employée pour établir une comparaison entre deux éléments, dans des formulations comme autant… que, il vaut mieux… que, préférer… plutôt que, etc. S’il précède un verbe à l’infinitif, que peut alors être suivi de la préposition de. Toutefois, celle-ci est facultative.

Exemples :

– Autant en finir maintenant que de remettre cela à plus tard. (ou : Autant en finir maintenant que remettre cela à plus tard.)
– Il vaut mieux perdre la face que de perdre la tête. (ou : Il vaut mieux perdre la face que perdre la tête.)
– N’aimes-tu pas mieux marcher avec moi que d’y aller en voiture? (ou : N’aimes-tu pas mieux marcher avec moi qu’y aller en voiture?)
– Je préfère manger moins mais mieux plutôt que de manger moins bien mais plus. (ou : Je préfère manger moins mais mieux plutôt que manger moins bien mais plus.)

Source : Office québécois de la langue française

Ce n’est donc pas une faute. Quant à savoir si c’est « lourd », l’histoire ne le dit pas.

Hercule Érudit Répondu le 24 novembre 2014

J’utilise aussi couramment le http://www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/bdl.html . Mais ils n’étaient pas dans le coup, dans ce cas-là.

Ayant travaillé en Suisse, ayant des antennes en Belgique, je suis plus que sensible aux échos de la francophonie.

Et même si « l’histoire ne le dit pas », prenez position, montrez-vous ! Soyez plus herculéen que vous ne le pensez !

Allez, allez !

le 26 novembre 2014.

Bonjour,

Je n’ai rien trouvé non plus de totalement pertinent sur la question.

Cela étant,  ne me semble pas incorrecte syntaxiquement,  et l’ellipse de « celle » ou « celui » avant « de » est même un allègement de la tournure : Quelle bonne idée que (celle) de poser une question !
On conserve par ailleurs la structure des phrases comparatives proches dans lesquelles le « que » est indispensable au sens : C’est une meilleure idée que de rester  ou C’est  plus courageux que de  s’enfuir.  La suppression du « que » changerait alors le sens de la phrase.

Pour le reste, c’est affaire de goût et de style.

D’autres réponses et approches sur le sujet seraient sûrement les bienvenues…

Chambaron Grand maître Répondu le 24 novembre 2014

D’une manière générale, l’allégement du style nous enjoint de supprimer le plus de « que » possible (sauf dans les comparatifs bien sûr) : Poser cette question est une bonne idée, Il a été courageux d’affronter son responsable. Plusieurs formulations plus directes sont préférables !

joelle Grand maître Répondu le 24 novembre 2014

Bonjour,

Dans le livre ‘L’alchimiste’ de Paulo Coelho, il y a aussi ce ‘que de’:

« En ce temps-là, c’était une grande aventure que de vendre des cristaux, (et il imaginait comment il allait devenir un homme riche, et toutes ces belles femmes qu’il aurait un jour, quand il serait vieux. »

Moi en tant qu’étrangere je ne comprends pas ce ‘que de’ dans ce contexte, surtout vu qu’il n’y a pas question d’une comparaison. Qu’est-ce que le ‘que’ veut dire ici et pourquoi il est là ?

Merci par avance.

Papillon Débutant Répondu le 1 octobre 2020

Papillon,

Pour répondre à votre question, ce « que » n’a absolument rien à faire là.
C’était justement l’objet de ma question en 2014 (eh oui, déjà !), et si vous avez lu les réponses données, vous avez remarqué que personne n’a trouvé de justification cohérente à cette tournure, visiblement incorrecte.

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 4 octobre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.