Le verbe « bondir », intransitif ou transitif indirect ?

Selon cette source : http://la-conjugaison.nouvelobs.com/du/verbe/bondir.php, le verbe bondir est intransitif; pourtant, je pense qu’il est transitif indirect. Car, il peut être lié à un C.O.I.

Exemple : Ce lion a bondi sur sa proie. (la préposition ‘sur’ annonce le C.O.I ‘sur sa proie’)
Cet enfant a bondi de son lit lorsqu’il a appris la nouvelle. (la préposition ‘de’ annonce le C.O.I ‘de son lit’)

Merci de m’éclairer.

Twice Débutant Demandé le 14 août 2017 dans Conjugaison
Ajouter un commentaire
3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Rebonjour Twice,

Dans les deux phrases que vous citez, les compléments soulignés sont des compléments circonstanciels de lieu. 
C’est assez clair pour le le lion qui a bondi sur quelque chose. Cette préposition indique bien que la proie est la direction que prend le lion au moment où il saute.

Dans la seconde, c’est un peu moins évident. Mais dans « l’enfant bondit de son lit », la préposition « de » indique aussi une direction, celle d’où l’enfant a bondi ; de = hors de. Il a bondi hors de son lit…

Il ne s’agit donc pas de COI. L’action de bondir s’exerce en elle-même, elle ne s’applique à rien du tout.

Evinrude Grand maître Répondu le 14 août 2017
Ajouter un commentaire

Bonjour Twice.

Dans vos exemples, il ne s’agit pas de COI mais de compléments circonstanciels de lieu.

Les verbes comme bondir qui n’admettent pas de complément d’objet (direct ou indirect) sont intransitifs.

Mais je ne comprends pas la position isolée de Larousse qui parle de verbe transitif indirect en prenant l’exemple que vous donnez : « le lion bondit sur sa proie ».

PhL Grand maître Répondu le 14 août 2017
Ajouter un commentaire

Phl,

Peut-être que c’est dû au sens du verbe dans le cas de bondir sur sa proie ? C’est-à-dire que lorsqu’on bondit sur sa proie, on ne bondit plus dans le sens de sauter, mais on bondit dans le sens d’attaquer. C’est mon hypothèse, qu’en pensez-vous ?

Twice Débutant Répondu le 14 août 2017

Non, le raisonnement est le même avec sauter.
Dans « sauter sur sa proie », « sa proie » est complément circonstanciel.

le 14 août 2017.
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.