Le pronom ON

Bonjour
Le pronom ON est de plus en plus utilisé, notamment dans les sms.
Qu’écrit-on :
Isabelle et moi, on est belles ou
Isabelle et moi, on est belle.
Merci !

SR Débutant Demandé 5 jours auparavant dans Accords
Ajouter un commentaire
3 réponse(s)
 

Bonjour SR.

On est pronom indéfini ou pronom personnel.

Pronom indéfini, on peut être remplacé par quelqu’un, tout le monde. L’accord se fait alors au singulier : on a fini, on nous a volé nos montres, on nous adit de partir…

On, pronom personnel, peut être employé pour :
– nous :  (Isabelle et moi) on est belles, on est allées au cinéma…
Le verbe se conjugue à la troisième personne du singulier mais l’attribut s’accorde avec « nous » masculin ou féminin pluriel.

tu, vous : alors, on est toujours  aussi fiers  ? (en parlant d’hommes).

PhL Grand maître Répondu 5 jours auparavant
Ajouter un commentaire

SR,  tu as écrit :
« Qu’écrit-on :
Isabelle et moi, on est belles ou
Isabelle et moi, on est belle. »

Si l’on conserve on, la réponse est : Isabelle et moi, on est belles .

Explication :
La règle donnée par l’Académie française (cf. son dictionnaire, 9e éd., art. On) est la suivante :

« L’adjectif attribut se rapportant à On s’accorde au masculin singulier. Il arrive toutefois que l’accord se fasse, par syllepse, avec le sens, lorsque On renvoie à un sujet dont on connaît le genre et le nombre. Comme on est contents de se retrouver si nombreux ! »

Dans votre ex.,  on ne peut pas dire °Isabelle et moi, on est beau, et on connaît le genre et le nombre du sujet : féminin pluriel.  On écrira donc l’adj. au fém. plur., soit belles. 

Prince Grand maître Répondu 5 jours auparavant
Ajouter un commentaire

Bonjour,

Si l’on emploie le pronom on à la place du pronom nous dans le langage courant, il faut éviter de l’employer à l’écrit.
Écrivez :
Isabelle et moi sommes belles.

czardas Grand maître Répondu 5 jours auparavant
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.