Le français d’ailleurs

Répondu

Bonjour,
Je voudrais solliciter votre avis concernant un usage de la langue que j’ai entendus dans un pays où le français est une langue seconde :
Pour contextualiser, la scène se passe dans un magasin de prêt à porter, je demande le prix d’un article et le vendeur me répond : » il fait XX mais je peux vous arranger si vous voulez » .Alors sur le coup je n’ai pas compris, mais mon ami m’a expliqué que le vendeur est prêt à réduire le prix.
Que pensez-vous de cet emploi , Est-ce que « arranger  » est le mot approprié ? Je ne pense pas non plus que « négocier  » peut être juste .
Excusez moi pour la longueur de ce post et merci d’avance pour vos réponses.

roysand Membre actif Demandé le 27 novembre 2020 dans Général
4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Arranger quelqu’un signifie : Procurer facilités ou agrément (wiktionnaire) – satisfaire quelqu’un, être à sa convenance, lui procurer facilités ou agrément : Cela m’arrange tout à fait (Larousse).

L’expression n’a rien de régional.
Je peux vous arranger signifiant donc : je peux faire quelque chose qui vous satisfasse. Dans le contexte : vous faire un prix.

Je ne vous avais pas lu Prince. Nous ne sommes pas d’accord sur ce point. Après tout, l’emploi est-il régional. Il est en tous cas pour moi, banal.

Tara Grand maître Répondu le 27 novembre 2020

Bonjour,

Ce n’est pas le mot à employer  en bon français de France.
Le vendeur aurait pu dire par exemple : …mais je peux vous faire un prix. Ce n’est pas du français soutenu, mais c’est du français courant en pareil cas.

Prince Grand maître Répondu le 27 novembre 2020

Merci (Prince et Tara) pour vos retours.

roysand Membre actif Répondu le 27 novembre 2020


Tara,

Je peux vous arranger  = Arranger qqn = « le maltraiter ».

(Canadianisme : Arranger un animal = « le castrer »).

Wiktionnaire, s.v. Arranger : 
(Familier) (Ironique) Maltraiter, mettre en piteux état, arnaquertromper.

  • Tu as un œil au beurre noir, qui est-ce qui t’a arrangé le portrait comme ça ?!
  • Ah ! Tu me l’as bien arrangé ! rugit-elle en cramiottant sur le pauvre Paul, bien mal récompensé de ses efforts. — (Alain Babanini, Pas de nouvelles, bonne nouvelle!, 2018)

Je ne trouve pas dans cet ouvrage ni dans d’autres dicos (GR, Ac., TLF, etc.) arranger qqn « signifiant donc : je peux faire quelque chose qui vous satisfasse ».

TLFi : 
B. [Le compl. désigne une pers. ou un animal] Procurer commodité ou agrément.
1. P. méton., fam. Cela m’arrange, cela ne m’arrange pas, ça m’arrange; cela (n’) arrange pas mes affaires. Cela (ne) me convient (pas).
2. Par euphémisme, fam. Se faire arranger. ,,Contracter une maladie vénérienne; se faire voler.«  (SANDRY-CARR. 1963).
Rem. On relève dans la docum. le dér. arrangeage, subst. masc. (BRUANT 1901, p. 31 et 430; suff. -age*). Tromperie, assassinat (arrangeage en grand).
3. Par antiphrase, fam. et iron. [Gén. avec un adv. ou compl. de manière] Arranger qqn. Le maltraiter, le mettre en mauvaise posture. Être fort mal arrangé (J.-F. ROLLANDDict. du Mauvais langage, 1813) :

11. « Il a voulu faire l’insolent, je l’ai arrangé de la bonne manière, je l’ai bien arrangé, je l’ai arrangé comme il faut ».
Ac. 1835.

Dict. Ac. fr., Arranger :

« ▪ Fig. et fam. Son séjour sous les tropiques ne l’a pas arrangé. Par antiphrase. Vous voilà bien arrangé, en piteux état. Il vous a arrangé de belle manière, il vous a maltraité, malmené, par des paroles dures ou par des voies de fait. »
Fig. et fam. Son séjour sous les tropiques ne l’a pas arrangé. Par antiphrase. Vous voilà bien arrangé, en piteux état. Il vous a arrangé de belle manière, il vous a maltraité, malmené, par des paroles dures ou par des voies de fait.
Prince Grand maître Répondu le 27 novembre 2020

Oui, j’avais bien remarqué que l’acception dont il s’agit est absente de ces deux dictionnaires, ce qui m’a étonnée car dans ma région, on l’emploie couramment.
Je l’ai trouvée ailleurs (voir mon premier message).

le 29 novembre 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.