le droit à ou le droit de

Bonjour,

Son patron lui réfute le droit à encaisser rétroactivement son salaire.

Est-ce correct ou faut-il plutôt utiliser la préposition « de » ?
Merci beaucoup !
Illys

Illys Amateur éclairé Demandé le 15 avril 2022 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

On dit le droit de (d’) + infinitif
Son patron lui refuse le droit d’encaisser rétroactivement son salaire.

 réfuter  (Dictionnaire Larousse en ligne) :

« verbe transitif

  • « Démontrer la fausseté d’une affirmation par des preuves contraires : Réfuter un argument ».
Refuser(Dico le Robert) :

« verbe transitif
Ne pas accorder (ce qui est demandé). »
Prince Grand maître Répondu le 15 avril 2022

Le TLF :
Droit
+ de + infinitif   –
Le droit de vivre
Son patron lui réfute le droit d’encaisser rétroactivement son salaire.

Droit + à + substantif. Le substantif désigne l’objet du droit] Le dauphin Charles (…) était déchu de ses droits au trône par un document signé de Charles VI

Tara Grand maître Répondu le 15 avril 2022

Un « droit à… » ne se trouve effectivement qu’avec un nom.
Mais que faites-vous de formes comme « droit de propriété « , « droit de timbre », « droit de vie et de mort », etc. ?

le 16 avril 2022.

Chaque salarié a droit à 5 semaines de congé par an  –> Chaque salarié a le droit de prendre 5 semaines de congé par an.

Voici ce qu’en dit l’Académie :
Avoir droit à une chose, pouvoir légitimement la réclamer. Il a droit à une indemnité, à deux jours de congé supplémentaires.
Par extension. Avoir droit à une récompense, la mériter. Vous avez droit à des excuses. Iron. Si tu continues, tu auras droit à une paire de gifles.
Avoir le droit de, avoir la possibilité, juridiquement garantie, d’exercer une liberté reconnue. Les citoyens ont le droit de contester une décision administrative. Avoir un droit de regard sur une affaire, être autorisé à en suivre les activités ou à la contrôler. Avoir le droit de vie et de mort sur une personne, disposer légitimement du pouvoir de la priver de la vie. Par affaiblissement. Vous n’avez pas le droit de me parler sur ce ton.

Donc, pour votre phrase, aucune hésitation :
Son patron lui refuse le droit D‘encaisser rétroactivement son salaire.

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 16 avril 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.