le dossier classer sans suit /le dossier classé sans suit

le dossier classer sans suit /le dossier classé sans suit

SERRIEN47 Membre actif Demandé le 16 avril 2017 dans Question de langue

Il faut écrire :

Dossier classé sans suite.

le 16 avril 2017.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Bonjour,

À côté de la question de l’accord du participe passé « classé » résolue par le commentaire ci-dessus, demeure la question du pluriel ou du singulier après « sans », question parfois délicate à traiter.

On retiendra bien sûr le pluriel si le mot qui suit « sans  » n’est attesté qu’au pluriel.

Dans les autres cas, on optera pour le singulier ou le pluriel selon le sens à donner au mot qui suit « sans » et en fonction de la logique de la phrase. On retiendra ainsi plutôt le singulier dans « sans façon » et on privilégiera le pluriel dans « sans plus de façons ».

« Sans suite » pourrait à cet égard laisser place, ici, au pluriel « sans suites ».

On retrouve cette alternative dans la phrase : « Pourriez-vous m’indiquer les suites données (/ la suite donnée) à cette affaire ? »  La réponse devenant alors : « Cette affaire a été classée sans suites (/ sans suite). »

Je plaiderais ici volontiers, pour ma part, pour le pluriel « sans suites », sans pour autant rejeter l’excellent — mais non moins discutable — singulier suggéré dans le commentaire ci-dessus.

Merci Serien47 pour cette intéressante question qui ne laisse pas de susciter de belles réflexions.

 

Scriba Maître Répondu le 17 avril 2017

Classement sans suite(page 21)

En cas d’infraction, le ministère public peut décider de ne pas exercer l’action publique, c’est-à-dire de ne pas déclencher de poursuites pénales contre l’auteur. La décision, qui doit être motivée, peut être prise pour motif juridique ou, selon les éléments de l’enquête : auteur non identifié, absence ou insuffisance de preuve, retrait de plainte… Le ministère public peut revenir sur cette décision jusqu’à l’expiration du délai de prescription de l’action publique.

le 17 avril 2017.

Vous avez écrit :

«On retiendra bien sûr le pluriel si le mot qui suit « sans  » n’est attesté qu’au pluriel.» Ce  qui est inexact.

Un pull sans manches (manche ─ singulier)
Un arbre sans feuilles (feuille ─ singulier)
Un ciel sans nuages (nuage ─ singulier)

czardas Grand maître Répondu le 17 avril 2017

Merci Czardas.

Vous avez écrit : « Ce qui est inexact. ».

Vous avez à cet égard, bien sûr, omis de mentionner le reste de mes observations :

« Dans les autres cas, on optera pour le singulier ou le pluriel selon le sens à donner au mot qui suit sans et en fonction de la logique de la phrase. On retiendra ainsi plutôt le singulier dans sans façon et on privilégiera le pluriel dans sans plus de façons. »

Les trois exemples que vous donnez entrent bien sûr dans cette catégorie, et non dans la première qui ne concerne que les mots qui ne sont, aujourd’hui, attestés qu’au pluriel (ex., funérailles, affres, prémices, honoraires, sévices, etc.), même s’il reste, bien sûr, toujours possible de discuter de l’usage du singulier dans ces cas très particuliers.

Scriba Maître Répondu le 18 avril 2017

L’extrait du guide du ministère de la Justice est un argument d’autorité devant lequel je m’incline, sans pour autant penser qu’il s’agisse là d’une lecture exclusive.

Le pluriel conserve en effet toute sa pertinence si l’on a à l’esprit « quelles sont les suites données ? » plutôt que « quelle est la suite donnée ? » ou « cette affaire n’a pas connu de suite / de suites ». On pourrait également songer, par extension, aux poursuites pénales : « Il n’y a pas eu de poursuites pénales. »

« Donner suite à une affaire » semble bien sûr appeler résolument le singulier en raison de la locution figée « donner suite à ». Toutefois, dès lors que l’on développe la syntaxe en lui redonnant de l’ampleur, le pluriel redevient possible : « Les suites données à cette affaire me laissent perplexe. »

 

Scriba Maître Répondu le 18 avril 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.