« le disputer » ou « se le disputer »

Répondu

Rebonjour à tous,

n’étant pas à l’aise avec cette forme littéraire, je ne suis pas sûr de sa syntaxe: comme indiqué dans le titre, la formulation correcte est-elle « le disputer » ou « se le disputer ». Exemple concret pour lequel je me pose la question:
À l’équateur, les forêts tropicales (se) le disputaient aux savanes ancestrales à qui elles léguaient de menus arbres comme symbole d’entente durable.

Merci d’avance.

MamorukunBE Érudit Demandé le 25 août 2020 dans Général
5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour,

À l’équateur, les forêts tropicales le disputaient aux savanes ancestrales…

Dict. Ac. fr. :
Loc. Le disputer à quelqu’un, prétendre l’égaler en quelque chose. Le disputer à quelqu’un en valeur, en érudition, en richesse. Avec un nom de chose pour sujet. Tyr pouvait le disputer aux cités les plus opulentes.

TLFi :
Disputer précédé du pron. pers. neutre le. Le disputer à qqn (ou à qqc). Chercher à avoir le dessus. On tient à vous le disputer à l’emporter sur vous… adieu, madame (SCRIBE, Verre d’eau, 1840, p. 683). Une voix où le mépris le disputait à l’arrogance (COURTELINE, Gend. sans pitié, 1899, 1, p. 149). Le disputer à qqn ( ou à qqc.) en qqc. Le prince ne voit à sa cour aucune femme qui puisse vous le disputer en beauté (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 105). Ces tours le disputent (…) en hauteur aux monuments les plus élevés de Paris (BALZAC, Splend. et mis., 1846, p. 369).

ElleS léguaient…

C’est littéraire. 

Prince Grand maître Répondu le 25 août 2020

A ton servie !  🙂

Prince Grand maître Répondu le 25 août 2020
littéraire : Le disputer en : rivaliser de. (Le Robert en ligne)

Voyez aussi cette page :
le disputer à : À la fortune du mot

Il m’est difficile de trancher. Cette expression semble assez peu recensée dans les dictionnaire.
L’emploi transitif dans ce sens concerne le verbe disputer et non le pronominal.
J’écrirais donc : À l’équateur, les forêts tropicales  le disputaient aux savanes ancestrales à qui elle léguaient de menus arbres comme symbole d’entente durable.

Mais attendons d’autres avis.

Tara Grand maître Répondu le 25 août 2020

Merci Tara et Prince pour vos interventions. Le « SE le disputait » doit donc être une forme de belgicisme que j’aurais enregistrée sans le vouloir d’une de mes lectures 🙂
EDIT: et merci Prince pour la correction de la faute de d’orthographe ^^,

MamorukunBE Érudit Répondu le 25 août 2020

Bien essayé, mais non je ne relèverai pas la faute! Je ne m’en sens pas encore la légitimité parmi vous ^^’

MamorukunBE Érudit Répondu le 25 août 2020

A votre service  MamoruKun !

le 25 août 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.