laisser(-)aller / gratifier

Répondu

Bonjour,
J’ai deux interrogations à soumettre (j’espère un 20/20 pour l’orthographe ! 🙂).

1) J’ai lu un proverbe dans lequel « laisser-aller » était lié. S’agit-il bien d’une erreur ? Je pense que le trait d’union est une erreur car il ne s’agit pas de la locution comme dans la seconde phrase.
– Il est préférable de laisser-aller le temps
– (un) Laisser-aller dans la gestion de l’entreprise.

2) J’ai lu dans le crntl qu’on pouvait gratifier quelqu’un de quelque chose. Peut-on également gratifier quelque chose à quelqu’un ? Comme ces exemples :
– Il nous a gratifiés de la légion d’honneur
– La légion d’honneur qu’il nous a gratifiée

Merci pour vos réponses

Tony Grand maître Demandé le 4 mai 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour Tony,

1) oui, bien sûr, il s’agit d’une erreur. Comme vous l’avez noté, laisser-aller ne s’écrit avec un trait d’union que lorsque qu’il s’agit de la locution du laisser-aller.

2) non, à moins qu’il ne s’agisse encore d’un régionalisme, on ne gratifie pas quelque chose à quelqu’un. La deuxième phrase est donc erronée.

ChristianF Grand maître Répondu le 4 mai 2018

Bonjour Christian,
Merci pour votre confirmation.
Quant au point deux, je ne pas s’il s’agit d’un régionalisme, mais je posais la question pour savoir, quoique, ça ne me choquerait pas que « gratifier » ait le sens de « donner »

le 4 mai 2018.

Oups : « je ne ??? pas s’il s’agit d’un régionalisme » : je ne QUOI ?
Il me semble que la phrase aurait dû être : « Je ne crois pas qu’il s’agisse d’un régionalisme » ou « Je ne sais pas s’il s’agit d’un régionalisme »

le 4 mai 2018.

En effet Clic 🙂

le 4 mai 2018.

La légion d’honneur dont nous avons été gratifiés. Pourquoi ? Nous avons été gratifiés de la légion d’honneur.

joelle Grand maître Répondu le 4 mai 2018

Bonjour, Raoul.
1) « Il est préférable de laisser-aller le temps » est bien entendu fautif.
Le Wiktionnaire confirme que « laisser-aller » est un nom. Pourquoi le prenez-vous pour un verbe ?

2) « on peut gratifier quelqu’un de quelque chose. » ==> Verbe + COD + COI
Dans « Il nous a gratifiés de la légion d’honneur », quelle est la fonction de « légion d’honneur » ?

Dans « La légion d’honneur qu’il nous a gratifiée », quelle est la fonction de « que » ? Est-ce le bon pronom pour signifier un COI ?

Donc, Raoul ?

e_magnin Grand maître Répondu le 4 mai 2018

Bonjour MAGNIN,
Je vous confonds tout le temps avec un ami qui a votre prénom comme nom et qui s’appelle Laurent ..
Quant au point deux, je pense finalement que c’est incorrect comme l’a signalé Christian. Donc je dirais que cette phrase ne peut être construite 🙂

le 4 mai 2018.

1/ Je ne vois pas où Tony a dit qu’il s’agissait d’un verbe…
2/ Je pense qu’en effet il aurait fallu dire « …DONT il nous a gratifié ». Par exemple : le ‘nom d’oiseau’ dont il nous a gratifié.

Tony et e_magnin : réglez votre problème de prénoms réciproques, le site n’est pas là pour ça.

le 4 mai 2018.

1/ Il ne l’a pas dit, mais quand on écrit « Il est préférable de laisser-aller le temps », ça laisse entendre qu’on prend « laisser aller » pour un verbe, ou la succession de deux verbes.

2/ J’invitais Tony à plus analyser la structure de ses phrases. Vous avez répondu pour lui.

3/ Problème réglé.

le 4 mai 2018.

Dans la phrase « Il est préférable de laisser aller le temps », il s’agit bien de deux verbes. Si on les réunit par un trait d’union, on en fait un nom, ce qui bien entendu est ici erroné. C’est une faute assez courante, souvent de simple inattention, mais qui peut être aussi le fait d’un correcteur orthographique trop zélé (de même que, si je n’avais pas fait attention, j’aurais pu écrire « qui peut-être aussi le fait… »).

le 4 mai 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.