La tholos ou la Tholos

Répondu

Je vois que la tholos est un nom féminin. Devrait-on alors l’écrire avec une minuscule dans la phrase ci-dessous ? Je suppose aussi qu’on écrit  les « prytanes » sans majuscule.

« — Il s’agit de la Tholos1. C’est là que vivent ceux qui administrent la cité, les prytanes2, continue fièrement ma guide avec un accent de supériorité à mon endroit qui m’agace au plus haut point.
1. Les Prytanes, les cinquante membres en exercice de la Boulè, y prenaient leur repas, ainsi que les personnages distingués par Athènes (hôtes illustres, grands fonctionnaires, etc.). »
« 2. Ces prytanes étaient issus du Conseil des Cinq-cents. On peut les assimiler à des sénateurs. »

Je vous remercie de vos éclaircissements.

Zully Grand maître Demandé le 3 février 2019 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Le cnrtl donne tholos comme un substantif féminin. Wikipédia précise l’emploi que vous en donnez. Donc la minuscule est de règle. Idem pour prytane ou bouleute ou ecclésia. 

joelle Grand maître Répondu le 3 février 2019
Bonsoir Zully.    [Excusez-moi pour la couleur rouge.]

On trouve la Tholos et la tholos, y compris dans le même document.

Comme il ne s’agit pas d’un édifice unique, j’emploierais une initiale minuscule : la/une tholos.

Tous les dictionnaires consultés (Le Grand Robert, le TLFi, Le Larousse en ligne, Le Grand Larousse illustré de 2015, etc.) ont enregistré uniquement cette graphie (tholos) :

TLFi :

« THOLOS

, subst. fém.

A.  ANTIQ. GR. Temple ou édifice de plan circulaire surmonté d’une coupole ou d’un dôme. La petite cité d’Épidaure en Argolide (…) servie par la popularité croissante des miracles de son dieu guérisseur Asclépios, put au IVsiècle, avec une rapidité remarquable, aménager son sanctuaire, élever son temple, le mystérieux édifice circulaire de sa tholos et son théâtre (A. AYMARD, J. AUBOYER, L’Orient et la Grèce antique, t. 1, 1963, p. 353).

B.  PRÉHIST. [À Mycènes, dans le monde égéen] Sépulture à coupole précédée d’un couloir. Des fouilles ont été entreprises en 1880-1881 et 1886 par Schliemann, qui dégagea surtout le trésor de Minyas où il retrouva une chambre contiguë à la tholos, et dans celle-ci un monument votif d’époque macédonienne (RACHET Archéol. 1983, s.v. orchomène).
 Tombe à tholosCertaines tombes mycéniennes dont la pièce principale circulaire est surmontée d’une coupole sont appelées « tombes à tholos » (VIAL 1972).
Prononc. et Orth.: []. Plur. des tholoi [] (plur. gr. ds Lar. Lang. fr.), des tholos ou des tholoi (ROB. 1985). Étymol. et Hist. 1. 1547 thole « clef de voûte » (J. MARTIN, Architecture, trad. de VITRUVE, fo 65 ro; J. GOUJON, ibid., fo C VI vo); 1676 tholus (FÉLIBIEN); 2. 1876 tholos « temple grec circulaire » (Lar. 19e); 3. 1933 préhist. (Lar. 20e). 1 empr. au lat. tholus « voûte de temple; temple de forme ronde », gr.  « édifice en voûte; voûte, coupole »; 2 empr. au gr. . »

« Plur. : des tholos ou (plurgrecdes tholoi [tɔlɔj].

© 2017 Dictionnaires Le Robert – Le Grand Robert de la langue française »

Le Larousse en ligne :
« tholos
nom féminin

(grec tholos)
. Sépulture préhistorique de plan circulaire et voûtée en encorbellement.
. Dans la Grèce antique, édifice monoptère à destination cultuelle, funéraire ou parfois profane. (Exemple Delphes, IVe s. avant J.-C.) »

Etc. 

Pyrane est également un nom commun. ==> les pyranes.
N.B. Je ne les assimilerais pas à des sénateurs (français). 

 

Prince Grand maître Répondu le 3 février 2019

Inutile de recopier le dictionnaire pour la question de la  minuscule initiale, qui est la réponse que j’avais donnée.
Quant à pyrane, le mot que vous employez, vous faites une confusion avec prytane.
PYRANE (ce que vous avez écrit) est un terme de chimie. Ce n’est donc pas assimilable avec des sénateurs évidemment. 

le 3 février 2019.

Pyrane  au lieu de prytane (paronymes) est une faute de frappe, bien évidemment !

Donner des références pour tholos n’était certainement pas inutile puisque sur la Toile, on trouve Tholos et tholos.

Plus important encore : quand j’ai reproduit le texte du TLFi, je n’avais pas vu que vous aviez répondu. Je m’explique : quand j’ai commencé à écrire ma réponse, vous n’aviez rien envoyé ; il m’a fallu un certain tempes pour rechercher et noter toutes les références que je cite ; entre temps, vous aviez envoyé votre réponse.  Bref, d’une façon plus générale, je ne recopie pas le(s) dictionnaire(s) pour étayer vos réponses !

le 3 février 2019.

Je vous remercie, Joëlle, pour votre réponse, en fait vos deux réponses qui me rendent service.

Zully Grand maître Répondu le 3 février 2019

Merci Zully !
Bonne nuit, si vous repassez par ici! 🙂

le 3 février 2019.

Prince,
Je ne vois pas pourquoi vous me remerciez. Mes remerciements allaient à Joëlle qui m’a apporté les deux réponses dont j’avais besoin. Ce mot me permet de lui dire (à Joëlle) que les bouleutes, la boulé et ecclésia figuraient aussi dans le texte. J’ai voulu ajouter cela à mes remerciements, mais le texte disparaissait quand j’introduisais la modification.

Alors, Prince, je vous remercie de me donner l’occasion d’apporter ces précisions. Pour votre réponse, il semble qu’il y ait eu malentendu…

Zully Grand maître Répondu le 5 février 2019
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.