La tête qu’elle a fait ou faite ?

Bonjour,

Doit-on écrire  « La tête qu’elle a fait » ou « La tête qu’elle a faite » ?

Je suis en train de lire « Du côté de chez Swann » et je suis assez étonné par l’absence d’accord du participe passé.

Merci pour vos éclaircissements.

Christopher Débutant Demandé le 14 novembre 2017 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Bonjour Christopher.

« Faire la tête » est une locution verbale. Le sens de cette locution, bouder, ne correspond pas au sens de la somme des mots  de cette locution (qui ne veut rien dire mot à mot).

Il me paraît donc important de comprendre que certaines locutions ne peuvent accepter de transformation syntaxique, au risque d’être incompréhensibles.

Par exemple : faire le trottoir.
Cette fille fait le trottoir tous les soirs
.
On ne peut pas dire : le trottoir a été fait par cette fille ou le trottoir que cette fille fait tous les soirs.

La cohésion de la locution peut être plus ou moins forte.

Mais si des modifications sont apportées, il me semble que les règles grammaticales doivent être appliquées.

La peur qu’il a eue !

Je pense comme vous que l’accord aurait dû être fait.

PhL Grand maître Répondu le 14 novembre 2017

Personnellement, l’accord m’aurait surprise. Je pense que « faire la tête » est figé, de même que l’expression « tu en fais, une tête » et cela doit rester ainsi.

Pareillement, « la peur qu’il a eue » passe bien mais c’est moins vrai pour « la peur qu’il m’a faite » (préférez « la peur qu’il m’a causée »).

Bref, c’est mon oreille, c’est un peu subjectif.

joelle Grand maître Répondu le 14 novembre 2017

Bonjour Christopher,

Je comprends bien votre hésitation, cependant, personnellement, j’aurais accordé « la tête que j’ai faite » .
Certes, on peut penser qu’il s’agit de l’expression figée « faire la tête », cependant, je ne crois pas qu’il s’agisse d’elle ici.

« Faire la tête », signifie bouder, faire la moue. Dans la phrase de Proust, il s’agit plutôt de l’expression du visage « en tant que les traits reflètent les sentiments, le caractère, l’état d’une personne ».  Donc, pas forcément de la bouderie ! Ce peut être aussi de la surprise, de la tristesse…

Mais on se pose légitimement la question, puisqu’elle a été posée plusieurs fois dans d’autres forums  et que, dans une des réponses, était signalé un billet de Claude Duneton sur le sujet en 2006 !

Je pense qu’il ne s’agit probablement pas d’une faute d’accord chez Proust, mais qu’il reproduit volontairement  une erreur de langage de ses personnages.

Evinrude Grand maître Répondu le 15 novembre 2017

Bonjour, évidemment « la tête qu’elle a faite », l’accord est évident, pourquoi de de gens discutent l’accord évident ?

Manuel Grand maître Répondu le 7 mai 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.