« La seule chose qui la mettait mal à l’aise était ses remontrances » ou « étaient ».

Le verbe au singulier « était », pour « la seule chose », ou au pluriel « étaient », pour le sujet réel « ses remontrances » ? (ou attribut?)
Je ne suis pas sûre de moi sur cette phrase…

Myrtille Maître Demandé le 17 juillet 2016 dans Accords
3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour,

Lorsque le sujet et l’attribut n’ont pas le même nombre, l’accord du verbe attributif peut être difficile. Le verbe s’accorde généralement avec l’élément qui le précède, qu’il soit sujet ou attribut antéposé.

Mais il est possible d’accorder le verbe avec l’élément qui le suit lorsqu’il est clairement le sujet du verbe. Ce qui est le cas de votre phrase, me semble-t-il.

« Ce sont bien les remontrances qui sont la seule chose…   » Et l’on ne peut pas dire « C’est la seule chose qui le mettait mal à l’aise qui sont les remontrances. »

Vous pouvez donc écrire, je crois :
La seule chose qui le mettait mal à l’aise étaient (ou était) les remontrances.

http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=4462

Néanmoins les deux formulations ne me paraissent pas satisfaisantes, sans doute aussi parce que le mot « chose » est un peu vague… Vous devriez chercher une autre formulation.

Evinrude Grand maître Répondu le 17 juillet 2016

merci pour cette explication, et le lien. J’ai donc mis le verbe au pluriel, et ça va très bien dans le contexte.
« les remontrances étaient » sujet + verbe
« la seule chose qui la mettait mal à l’aise » attribut.
la phrase donne: « la seule chose qui la mettait mal à l’aise étaient ses remontrances »

le 30 juillet 2016.

ça fait drôle de voir ses questions corrigées… (impression mitigée)

le 30 juillet 2016.

Une fois posées, vos questions ne vous appartiennent plus totalement.
Elles dépendent des règles, écrites ou tacites, du site sur lequel vous les rédigez…

le 30 juillet 2016.

je suis d’accord avec ce principe.
Ce qui me donne une impression mitigée est que la question reformulée n’est pas claire pour moi. J’aurais plutôt écrit:
Le verbe « était »: au singulier avec comme sujet « la seule chose », ou au pluriel avec le sujet « ses remontrances » ?

le 31 juillet 2016.

Les seules choses qui …

JacqueL Débutant Répondu le 17 juillet 2016

Autre formulation proposée : 
Seules les remontrances la mettaient mal à l’aise.

joelle Grand maître Répondu le 17 juillet 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.