La question que s’est posé(e) le banquier

Répondu

Bonjour,

Je m’interroge quant à la phrase suivante :  « La question que s’est posé(e) le banquier »

J’aurais spontanément accordé « posé » avec « la question ». Celle-ci est COD et placée avant le verbe. Il y a donc accord. Mais en relisant plusieurs fois la phrase, j’ai des doutes.

Quelqu’un pourrait m’aiguiller ?

Merci d’avance.

Phil94 Maître Demandé le 20 février 2017 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour,
D’une manière générale un  verbe occasionnellement pronominal est  un verbe employé à la voix pronominale mais que l’on  peut aussi employer à la voix, active ou passive.
Le verbe poser entre dans cette catégorie puisque l’on peut dire :

Il pose une question
Il se pose une question

Le participe passé de ces verbes se conjugue avec l’auxiliaire être.

La règle d’accord du participe passé des verbes occasionnellement pronominaux est la même que celle du participe passé employé avec l’auxiliaire avoir :
le participe passé de ces verbes s’accorde avec le complément d’objet direct (C.O.D) si celui-ci est placé avant le verbe.

Méthode:

Dans la phrase on remplace l’auxiliaire être par l’auxiliaire avoir et l’on recherche la place du C.O.D.

Le banquier s’est posé une question ──► le banquier a posé une question à lui-même. (question est le C.O.D , placé après le verbe donc pas d’accord)

La question que le banquier s’est posée ──► la question que le banquier a posé à lui-même.(question est le C.O.D , placé avant le verbe donc accord)

czardas Grand maître Répondu le 20 février 2017

Bonjour

La règle du COD est utilisée avec l’auxiliaire « avoir » et non « être ».

Ici, il y a toujours accord avec la chose qui est posée, si « la chose » précède.

Cordialement

Florent Débutant Répondu le 20 février 2017

Oui,  merci . J’étais tellement focalisé sur l’accord que je n’ai même pas fait attention à l’auxiliaire.

Phil94 Maître Répondu le 20 février 2017

Bonjour Phil 94,

Vous avez raison. Le verbe « se poser » est accidentellement pronominal (puisque poser existe, avec le même sens : poser une question). Il faut donc faire l’accord comme s’il s’agissait de l’auxiliaire avoir : avec le COD s’il est placé devant le verbe.

Le banquier a posé (quoi ?) une question (COD) => Puisque le COD est placé avant le verbe, on écrira  :
« La question que s’est posée le banquier…. »

Le pronom « s' » est ici COI (« il a posé la question à qui ? à lui-même » ).

Evinrude Grand maître Répondu le 20 février 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.