JCDEY Maître Demandé le 15 décembre 2016 dans Général

Bonsoir JCDEY

Les linguistiques ? On ne dit pas plutôt les linguistes ?
Amicalement.

le 16 décembre 2016.

Donquichottisme nias , quel est ce mot ( en faisant une recherche, je suis tombé sur
île, archipel serait-ce plutôt  le mot « niais »

le 16 décembre 2016.

Oui en lien pourquoi pas
Merci JCDEY.

le 16 décembre 2016.

Non car je suis parti faire quelque course, dommage.

le 16 décembre 2016.

Merci JCDEY  pour le lien. Je ne ferai pas de commentaire sur le texte,qui est assez compliqué.
Certaine personne écrivent avec des mots pas toujours simples.
Merci.

le 16 décembre 2016.

Tout à fait !

le 16 décembre 2016.

Bonjour JCDEY, au passage, pour parler « classe » (ou élégamment), on dirait plutôt : « Vous et moi », en citant l’autre avant soi, comme pour le laisser passer devant.

le 16 décembre 2016.

Merci Evinrude de m’avoir rappelé ça (Y)

le 16 décembre 2016.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

« Les linguistiques » ? Vous voulez dire « Les linguistes » sans doute.
« Sous prétexte qu’ils emploient »
, plutôt que « sous prétexte d’employer« .
Mais ça n’est pas un prétexte, en réalité, donc il vaut mieux écrire « du fait qu’ils emploient« .

En fait, ce ne sont généralement pas les linguistes qui reprochent leur langue de bois aux politiciens, mais plutôt les journalistes politiques, ou encore les autres politiciens. Les linguistes ne sont pas franchement concernés, il me semble.
La langue de bois, c’est l’art de répondre sans vraiment répondre _ sans en avoir l’air, alors que tout le monde s’en rend compte _ tout en ayant l’air de répondre, alors qu’on ne souhaite pas répondre honnêtement. )

Mais il y aussi ceux qui cherchent à faire l’effet,  ceux pour lesquels la volonté d’écrire un français très « alambiqué  » est la ténacité.
La « ténacité » n’a pas grand chose à faire ici. Vous voulez sans doute dire : Mais il y a aussi ceux qui cherchent à faire des effets de manche, ceux pour qui écrire dans un style ampoulé est une façon de se faire plaisir.

Mais pourquoi sommes-nous si impressionnés par celui qui suit ce chemin ?
Vous voulez dire « par ceux qui emploient cette stratégie » ?
Nous sommes impressionnés, parce que justement ils manient la langue de façon remarquable, et connaissent l’art de nous berner tout en douceur… Car c’est vraiment tout un art !

Pourquoi nous ne encourageons pas les gens à avoir un français actuel et simple et élégant au lieu de d’emprunter la voie des  » pédants  »
Vous voulez dire : « Pourquoi n’encourageons-nous pas les pédants à s’exprimer clairement et sans détours » ?
Leur langue est généralement tout à fait élégante, leur vocabulaire recherché mais très actuel.
Et puis surtout, nous ne sommes pas en mesure de les « encourager » à quoi que ce soit, ils n’ont pas besoin d’encouragements, et ne sont pas prêts à écouter le moindre conseil.

Merci pour le mot « solipsisme« , que je ne connaissais pas !
Il est effectivement employé à bon escient, dans ce texte qui, par ailleurs, comporte un certain nombre de fautes d’orthographe assez gênantes, et une ponctuation « aléatoire » qui nuit à la compréhension…
L’expression « dessiller les yeux » me gêne beaucoup également, car il me semble bien que c’est un pléonasme.  Dessiller quelqu’un, c’est déjà lui ouvrir les yeux (terme issu du vocabulaire de fau*** ).

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 16 décembre 2016

Oh ! Le site censure « faucon nerie ». C’est tordant !

le 16 décembre 2016.

Merci CATHY..
J’aime beaucoup vos réponses toujours complètes …
(Y)

le 16 décembre 2016.

Merci CATHY..
J’adore lire vos réponses..
(Y)

le 16 décembre 2016.

Oui Evinrude, la censure m’a bien amusée moi aussi !

JCDEY, c’est toujours un plaisir, car je sais qu’avec vous mes réponses seront écoutées et entendues… C’est assez gratifiant.

le 16 décembre 2016.

Les fautes de conjugaison du premier paragraphe du texte rendent ridicule la prétention au pédantisme de son auteur. Je lui suggère de revoir la première personne des verbes du premier groupe.
Pour Cathy Lévy, je comprends la gêne du pléonasme, et pourtant on trouve exactement cette expression dans la bouche de Roméo, dans l’opéra de Gounod, livret de Carré. C’est tout de même beaucoup moins gênant que la conjugaison fautive, non ?

Delapintas Débutant Répondu le 16 décembre 2016

En effet, Delapintas, tout à fait d’accord avec vous !  J’ai d’ailleurs bien souligné « dans ce texte qui, par ailleurs, comporte un certain nombre de fautes d’orthographe assez gênantes…« .
Et d’accord avec vous également, ce texte n’est pas à la hauteur des prétentions (et de la prétention !) de son auteur.

Quand à « dessiller les yeux », Carré ne serait pas le seul à faire des pléonasmes, puisque même Larousse cautionne la tournure !
Je n’en reste pas moins convaincue que c’est pourtant un pléonasme………….

le 16 décembre 2016.

Non seulement Larousse, mais aussi Littré, qui cite de nombreux auteurs classiques! D’ailleurs, je crois comprendre que dessiller les yeux s’emploie quand il s’agit du sens figuré (détromper). On ne retrouve pas le « pléonasme » dans les exemples (très anciens)  où il est employé au sens propre, mais c’est peut-être une conclusion hâtive…

le 16 décembre 2016.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.