La conduite de nuit. Analyse grammaticale

Bonjour,

Les vacances sont souvent signe de long trajet en voiture. Pour voyager en sécurité, il convient d’adopter de bons réflexes et de savoir anticiper le voyage.
Certains, décident de prendre le volant la nuit, mais il faut qu’ils sachent que la nuit trompe sur les distances, les formes, la nature du sol et la vitesse; la fatigue augmente la sensibilité à l’éblouissement.

Cinq fois moins de trafic la nuit et quatre fois plus de morts !

Alors ?

Gare à l’endormissement !

Et voici ma question:

Quelle est la fonction de endormissement ?

czardas Grand maître Demandé le 30 mai 2015 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

1 réponse(s)
 

Gare à l’endormissement !
Dans cette phrase nominale, qui convient aux avertissements (interjections), « endormissement » est complément d’objet indirect.
Le verbe elliptique devrait précéder « gare » : crier gare

Gare s’emploie pour signifier à quelqu’un qu’il doit se ranger, se préserver d’un danger immédiat. Sinon….Attention ! (faire attention est aussi une locution verbale)
Faites attention à est aussi complété par un COI puisque le mot est introduit par une préposition.

Petites remarques : les vacances sont l’occasion plutôt que le signe et je ne mettrais pas de virgule entre certains et décident (jamais entre le sujet et le verbe).

joelle Grand maître Répondu le 30 mai 2015

Bonjour,

En premier lieu, merci d’avoir  répondu à la question que j’ai posée.

Si j’ai employé signe, c’est tout simplement à dessein. En effet signe définit une chose qui, par la relation qui existe entre elle et une autre, est l’indice que celle-ci la rappelle ou l’annonce.
Tout le monde connaît cet apophtegme:
Soleil rouge au couchant est signe de beau temps .

Que dire du nom occasion ?
Occasion dérive du latin occasio  qui signifie: moment favorable, temps propices.
Une occasion c’est donc une rencontre, une conjoncture de temps, de lieux, d’affaires, convenable pour quelque chose.
L’ occasion fait le larron.
Il faut prendre l’occasion aux cheveux.

Quant à la virgule incriminée, c’est un regrettable oubli . J’ai modifié le texte de ma question et je ne me suis pas relu.
Je bats ma coulpe.

le 30 mai 2015.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.