La chrétienté : faut-il mettre une majuscule ou une minuscule ?

J’ai cherché dans différents dictionnaires (Le Robert, le Jouette, le Dournon, le Grevisse…) et je n’ai pas trouvé de réponse claire à cette question :
faut-il une majuscule ou une minuscule au mot « chrétienté » ?
J’ai trouvé deux définitions :
1. L’ensemble des chrétiens.
2. Ensemble des peuples chrétiens et des pays où le christianisme domine.
En revanche l’un et l’autre sont écrits tantôt avec une minuscule, tantôt avec une majuscule et je n’arrive pas à trouver de règle.
Merci d’avance à qui saura m’aider !

FlorenceP Débutant Demandé le 24 novembre 2020 dans Question de langue
4 réponse(s)
 

Je ne sache pas que  le « Dournon » (dont je ne sous-estime pas la grande qualité et la caractère pratique) et Wikipédia prévalent , en matière de langue française, sur le Dictionnaire de l’Académie française.

« L’Académie vit depuis 1635 sur un corps de droit écrit, formé de quatre textes ayant valeur de lois et règlements :

I — Lettres patentes pour l’établissement de l’Académie française, signées du roi Louis XIII en janvier 1635, enregistrées au Parlement le 10 juillet 1637 :

Statuts et règlements de l’Académie française, 22 février 1635, signés du cardinal de Richelieu et constitués de cinquante articles.  À l’exception de quelques articles traitant du bureau (III), des modes de scrutin (X), de l’ordre du droit de parole (XVI), des jours de séance (XVII), des obligations de l’Académie à composer une grammaire, une rhétorique et une poétique (XXVI), de faire un discours en prose à chaque séance (XXVII et XXVIII), des conditions d’examen des ouvrages (XXIX à XLII, tombés en désuétude), les statuts de 1635 sont toujours en vigueur. Ils précisent la mission de l’Académie (XXIV) : « La principale mission de l’Académie sera de travailler avec tout le soin et toute la diligence possibles à donner des règles certaines à notre langue et à la rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences. » »

Voyez aussi la composition du Service du Dictionnaire (de l’AC.).

Prince Grand maître Répondu le 24 novembre 2020

Bonjour Florence,
Pas de majuscule à « chrétienté », car  c’est un nom commun.

Dict. de l’Ac. fr. : 

« CHRÉTIENTÉ (ch se prononce k) n. f. xie siècle. Dérivé de chrétien, d’après le latin christianitas, « christianisme, ensemble des chrétiens ».1. Ensemble des nations chrétiennes ; ensemble des pays où domine la religion chrétienne. La chrétienté primitive. La chrétienté médiévale. Les infidèles menaçaient la  chrétienté. 2. Vieilli. Communauté chrétienne (surtout dans les pays d’Orient). Plusieurs chrétientés ont existé jadis dans les provinces de Chine.. fr. »

Mais vous n’empêcherez pas notamment certains ecclésiastiques d’écrire la Chrétienté, avec une maj. de valorisation. 

Prince Grand maître Répondu le 24 novembre 2020

Wikipédia dit :
La chrétienté, avec une minuscule, désigne le monde chrétien, notion regroupant, dans son acception culturelle, une assemblée de croyants, les chrétiens, adeptes du christianisme, rassemblés derrière des idéaux religieux et des doctrines spirituelles1.

La Chrétienté, avec une majuscule, correspond, elle, à une période historique du christianisme occidental, peu ou prou celle du début du Saint-Empire romain germanique, vers le XIIe siècle1, au cours de laquelle l’Église quadrille le territoire européen

Tara Grand maître Répondu le 24 novembre 2020

Aucun des trois grands dictionnaires actuels (Ac. fr., TLFi, le GR) ne connait ce sens, avec une initiale majuscule.

De plus, entre ces ouvrages dictionnairiques et Wikipédia, le choix est vite fait !

le 24 novembre 2020.

Merci pour vos réponses !

J’avais effectivement vu la différenciation que fait Wikipédia.

Les dictionnaires ne font pas état de majuscule, et le Dournon indique :
« Typo :  La Chrétienté (ensemble des chrétiens) », ce qui correspond à la définition du mot « chrétien » avec minuscule de Wikipédia !

Du coup je suis toujours aussi confuse…

FlorenceP Débutant Répondu le 24 novembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.