J’espère au moins que malheureuses Ni plus ni moins vous en riez (Ou : « Ni plus ni moins vous riiez ») ?

J’espère au moins que malheureuses
ni plus ni moins vous en riez
(Ou : « ni plus ni moins vous riiez ») ?

salus Débutant Demandé le 18 janvier 2017 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour salus,

Il aurait fallu le texte complet pour situer l’action de rire par rapport au temps où parle le narrateur.

Si l’action de rire se situe dans le passé, on utilisera effectivement un temps passé et ce peut être l’imparfait (riiez)ou le passé simple (rîtes) si l’action s’est produite et si elle est terminée.

On gardera le présent si l’action se déroule au moment où le narrateur parle.

PhL Grand maître Répondu le 18 janvier 2017

Merci infiniment pour cette très logique réponse ; voici l’entier de ce texte, qui, si je vous suis bien, se verra garder « riez » au présent !
– Bonne lecture –

In Phryné

Si je venais ce soir vous voir

Si je venais sur le trottoir

Petites qui vendez le charme

Où votre chair triste désarme

Le mythe – je ne saurais pas

Prendre et payer, trouble repas,

Puis fuir ; fi des amours affreuses !…

J’espère au moins que malheureuses

Ni plus ni moins vous en riez

Plus ou moins telles qu’ouvriers

Dans le noir d’un travail sans joie

Où le désir d’autres rougeoie

Le désir de ces astres brefs

Un désastre ! Injures, griefs…

Toi belle et garce supposée

Sous tes airs de menteuse osée

Je te sais lasse de ton corps

De tes grâces aux désaccords

Monnayés moins au fur qu’avance

La mesure avec l’âge rance

Sous tes airs menteurs délayés.

Souteneurs maquereaux rayés…

Vous me semblez toujours bien seules

Avec vos vieux clients bien veules

Toi maquée – autonome ? Enfin !

Sous la coupe d’un aigrefin

Comme amoureuse d’une borne

Vous êtes la capa qu’encorne

A l’arène un bœuf mugissant ;

Rubiconds acquéreurs hissant

Grâce à vos soins ces trompes sales

Pour leurs dernières bacchanales !

Si je crains fort tant de sueur

J’aime en vous cette humaine sœur…

Tandis qu’un sexe à vos images

Réveille en moi tous les feux d’âges

Passés – inapaisables ors

Artificiels de ces décors

Si brillants pour lesquels je bande !

Affamé soumis à ma glande

Hypophyse en réalité

Je voudrais mourir alité !

salus Débutant Répondu le 18 janvier 2017

Je suis effectivement de votre avis, à savoir d’utiliser le présent de l’indicatif : riez.

le 18 janvier 2017.

Avec j’espère, le subjonctif ne s’emploie généralement pas :
J’espère au moins que malheureuses

Ni plus ni moins vous en riez

En français moins poétique :
J’espère au moins que, même malheureuses, vous riez de votre sort. 

joelle Grand maître Répondu le 18 janvier 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.