J’en ai lu – J’en ai tirées

Bonjour,
Je ne comprends pas le cheminement suivi ci-dessous

1- Après relecture du rapport, voici les conclusions que j’EN ai tirées
2- Des lettres de candidature, j’EN  ai écrit beaucoup

Logiquement la question à se poser est : quoi ?
Cas 1 : J’ai tiré quoi ? des conclusions. Donc accord avec conclusions. Et cela me semble logique.
Cas 2 : J’ai écrit quoi ? des lettres. Pour moi l’accord devrait se faire avec lettres mais il doit se faire avec  »en ».

Je ne comprends pas la différence de traitement entre les 2 cas de figure. Y aurait-il une âme charitable pour m’expliquer s’il vous plaît ?

La seule explication que je pourrais distinguer serait que dans le 1er cas le  »en » représenterait  »le rapport » et que dans le 2ème le  »en » ne peut  représenter que  »les lettres » donc répétition justifiant peut-être l’ invariabilité.

Cocojade Érudit Demandé le 15 mai 2022 dans Accords

votre raisonnement est bon.

le 15 mai 2022.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

M. Grevisse, le B.U., 16e éd. n° 910 :

« Quand l’objet direct est
le pronom personnel en, le PP reste d’ordinaire invariable.
Des yeux de statue, en avez-vous vu par milliers  (Loti). »

« Il en est de même si en est associé à un adverbe de degré jouant le rôle d’un pronom indéfini : Tu m’as dit que les romans te choquent ; j’en ai beaucoup lu. (Musset). »

Cet usage n’est pas toujours suivi.

Prince Grand maître Répondu le 15 mai 2022

– Après relecture du rapport, voici les conclusions que j’EN ai tirées.

Dans cette phrase, le pronom « en » ne représente pas le COD conclusions, mais « le rapport » : les conclusions que j’ai tirées du rapport.
Le pronom est parfaitement supprimable, donc on accorde tirées avec conclusions.

2- Des lettres de candidature, j’EN ai écrit beaucoup.
Ici, le pronom « en » ne peut être supprimé et représente bien « des lettres de candidature » qui est le COD, donc on n’accorde pas le participe « écrit ».

joelle Grand maître Répondu le 15 mai 2022

Après m’être replongée dans mes livres, je pense que je vais retenir l’astuce suivante :

– Si je ne peux  pas retirer  »en » de la phrase, cela veut dire que c’est obligatoirement avec lui que je dois accorder.

– Si  je peux retirer  »en » de la phrase, (m’en passer) cela m’indique que je dois également me passer de lui pour accorder.

Cette astuce convient-elle aux maîtres en la matière ? 😉
Merci pour vos retours

NB. Je me présente à l’examen du Certificat Voltaire le 2 juin 2022 à 14h30. Pour l’heure je commets entre 2 et 5 erreurs aux divers tests blancs Orthographe des ouvrages papier Voltaire (Sur le site Projet Voltaire, j’en fait moins). Mes erreurs sont à chaque fois sur les mêmes règles. Des règles pourtant apprises mais pas intégrées car elles ne ne m’apparaissent pas logiques, ce qui est rageant. J’essaie donc de m’améliorer)

Cocojade Érudit Répondu le 15 mai 2022

Je vous remercie tous pour vos retours.
(Je ne sais pas comment vous répondre de manière individuelle, aussi je  »regroupe » dans ce message. Excusez-m’ en l’indélicatesse par avance)

Vos retours semblent donc confirmer ce que je supposais (ne pas se tromper dans l’identification du COD) J’avoue honteusement que dans certains cas cela ne me saute pas aux yeux assez rapidement.

Vos avis semblent également valider l’astuce à laquelle j’avais décidé de me référer (en plus) afin d’être certaine de mon accord.

Accord avec  »EN » uniquement si la phrase ne peut pas se passer de lui.
Dans le cas  inverse chercher un autre coupable (si j’ose dire 😉 )

Encore merci…

Cocojade Érudit Répondu le 15 mai 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.