Jeanne s’est servi trois fois du gâteau // Ils se sont servis de nous

Bonjour,

Dans la phrase : « Jeanne s’est servi trois fois du gâteau, le participe ne s’accorde pas avec le sujet (Jeanne).  Est-ce parce que « trois fois du gâteau » est un COD ?

En revanche, il s’accorde dans la phrase « Ces arrivistes se sont servis de nous pour obtenir leur promotion. »

Peut-on dire que « servir » est un verbe accidentellement pronominaux  ?

Merci et n’hésitez pas à me donner vos astuces

cary Membre actif Demandé le 12 septembre 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour Cary, pour la première phrase, c’est bien cela : Jeanne a servi (quoi ?) du gâteau (à qui ?) à elle-même. Ici du gâteau est COD de servi, placé après le verbe donc on n’accorde pas le participe ; et le pronom s’ (se, mis pour Jeanne) est lui COI, donc pas d’accord non plus. On aurait par contre écrit : la part de gâteau que Jeanne s’est servie était énorme car le COD (que, mis pour la part) est cette fois placé avant le verbe.

Dans le seconde phrase, se servir n’est justement pas accidentellement pronominal puisque, bien que servir existe à la forme non pronominale, les deux formes n’ont pas le même sens (quand on se sert d’un outil, on ne sert pas cet outil à soi-même). Pour cette raison, se servir (au sens d’utiliser) est au contraire un verbe dit essentiellement (ou purement) pronominal et donc s’accorde avec le sujet (au fait, attention : un verbe pronominal, des verbes pronominaux 🙂 ).

Pour résumer : Jeanne s’est servie trois fois du couteau, puis elle s’est servi trois fois du gâteau… peut-on imaginer plus simple ? 😎

ChristianF Grand maître Répondu le 12 septembre 2018

Bonjour,

Dans la première phrase «s’est servi» a le sens de «a pris»
Jeanne a pris trois fois du gâteau, phrase qui met en évidence le C.O.D.(gâteau)

Dans la seconde phrase le verbe pronominal se servir de à le sens de utiliser. Il se distingue donc du verbe non pronominal servir (servir un client, servir du vin, servir sa patrie)
Au même titre que les verbes apercevoir ou résoudre qui changent de sens à la forme pronominale, ces verbes (se servir de, s’apercevoir, se résoudre) sont considérés comme des verbes essentiellement pronominaux. Le participe passé de ces verbes s’accorde toujours avec le sujet.

czardas Grand maître Répondu le 12 septembre 2018

J’ai de nouveau une question par rapport à cette phrase.
Ne peut-on pas dire que « du gâteau » est un COI ? elle s’est servie (de quoi) du gâteau ?

cary Membre actif Répondu le 14 septembre 2018

Bonjour Cary, non, on ne peut pas car ici, comme l’a dit Czardas, le sens de s’est servi est celui de a pris (ou a servi [à elle-même]) et non celui de a fait usage de (comme pour le couteau). Dans ce sens, du gâteau est bien COD (du n’y est pas une préposition mais un article). Comparez : elle a pris un gâteau / elle a pris le gâteau / elle a pris du gâteau : dans tous les cas le groupe nominal un/le/du gâteau répond bien à la question elle a pris quoi ? et il est donc COD (et pas COI).

le 19 septembre 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.