Je t’ordonne phrase déclarative.

Question bête à laquelle j’ai, à nouveau, était confronté aujourd’hui. Question que je me pose depuis des années et à laquelle personne n’a pu me donner une réponse vraiment convaincante.

Je travaillais sur les types de phrases.

Dialogue avec une élève un peu plus maline que les autres.

Elle me dit :

« Range tes affaires ! » est une phrase injonctive.
« Je t’ordonne de ranger tes affaires ! » est une phrase déclarative.
C’est quoi la différence car si je n’obéis pas, je serai punie?

J’ai expliqué aux élèves qu’une phrase déclarative donne une information et qu’il est possible de répondre : « Oui cette information est vraie, vous dites la vérité. » ou « Non cette information est fausse, vous mentez. ».

Alors qu’une phrase injonctive n’est ni vraie ni fausse. On ne peut pas dire : « Oui cet ordre est vrai. » ou « Non cet ordre est faux. » On vous demande de faire quelque chose un point c’est tout. On peut l’accepter ou le refuser. Le trouver juste ou absurde. Mais vous devez l’exécuter car celui qui donne l’ordre est en position de force.

La seconde phrase équivaut à : « Je t’informe que tu dois ranger tes affaires et c’est un ordre. »

Réponse de l’élève :

Si je vous réponds : « Non cette information est fausse, c’est comme si je vous traitais de menteur et je vais avoir 2 heures (de retenue). »

Autrement dit, si j’ai bien compris le sens de sa pensée, nier cette information équivaut à de la désobéissance mêlée d’insolence.

Et, elle a raison !

Il ne s’agit même pas d’un acte de langage indirect du type :

Pouvez-vous fermez la fenêtre ?
= Phrase interrogative cachant un ordre.
= Fermez la fenêtre.

Mes collègues me disent que l’emploi de l’impératif ’’renforce’’ l’idée d’ordre. J’en suis de moins en moins convaincu. Et tout cela semble très artificiel aux yeux des élèves et aux mieux.

Questions.

Est-ce moi qui explique mal les choses ?
Y a-t-il un moyen plus clair d’expliquer cette différence ?
La notion de « types de phrases » est-elle plus que discutable ?

lmarcq Maître Demandé le 7 janvier 2022 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonsoir,

« Les types de phrases »

« Phrase déclarative : Le train part à 5 heures. Elle est utilisée pour donner une information, une opinion, faire un récit, etc. A l’écrit, la phrase déclarative commence par une majuscule et se ter mine par un point. »
——————————————————————————————————-
« Phrase impérative : Viens ici ! Ecoute-moi. Elle est utilisée en particulier pour donner un ordre. Son verbe est à l’impératif.
Elle commence par une majuscule et se termine par un point d’exclamation ou un point. »
——————————————————————————————————
Phrase exclamative. Phrase interrogative.

BESCHERELLE. Le  dictionnaire des difficultés. Claude Kannas. Hatier. P. 608.

J.-C. PELLAT, S. FONVIELLE.  Le Grevisse de l’enseignant. Grammaire de référence. Magnard. P. 259-260 :
Cet ouvrage distingue 4 « types de phrases »: déclarative, interrogative, injonctive et exclamative. Elle définit l’injonctive ainsi: la phrase injonctive sert à accomplir un acte d’ordonner au sens large, de l’ordre strict à la simple demande.
Ferme le sucrier, ça va attirer les mouches. (= Tais-toi !)

L’injonctif  s’exprime à l’aide de trois modes différents : 
1. structure à l’impératif : Sachons distinguer une gardienne d’immeuble d’un oléoduc.
———————————————————————————————–
2. Structure au subjonctif : Qu’elle vienne ! Que la Cour me pardonne mon comportement, monsieur le président. 
————————————————————————————————-
3. Structure à l’infinitif : Ne pas cracher par terre. 

Je crois qu’on constate la différence et que la notion de type de phrases est «discutable ».

(S’il y a des fautes d’orthographe, excusez m’en : il se fait tard.)

Prince Grand maître Répondu le 7 janvier 2022
Les phrases sont ainsi classées par types (déclarative, interrogative, exclamative, injonctive), mais elles peuvent aussi prendre différentes formes : l’affirmation/la négation, la voix active/la voix passive, la forme personnelle/la forme impersonnelle et la forme neutre/la forme emphatique.

Il semblerait que vous confondiez type et forme.
Je vous ordonne d’ouvrir la porte est de type injonctif et de forme affirmative
Voulez-vous ouvrir la porte? est de type injonctif et de forme interrogative.

Le type correspond à l’intention : déclarer, obtenir une information ou faire faire quelque chose à quelqu’un.

Tara Grand maître Répondu le 8 janvier 2022

Je ne confonds pas types de phrases (déclarative…) et formes de phrases (affirmative et négative).

Voulez-vous ouvrir la fenêtre ? = type interrogatif et forme affirmative.
Ne voulez-vous pas ouvrir la fenêtre ? = type interrogatif et forme négative.

 

le 8 janvier 2022.

Si,  il y a bien ici deux niveaux : un acte direct déclaratif (type de phrase = la forme de la proposition > niveau syntaxique, morphologique) et un acte indirect injonctif (le contenu de la proposition).

Ce pourrait être intéressant de leur opposer à l’énoncé à la première personne ceux aux deuxième et troisième personnes (Tu ordonnes / Il ordonne de). Ils devraient constater qu’il est plus facile de porter un jugement de vérité sur ceux-ci que sur celui-là.

Quant à l’explication, il faut les mener du côté de chez Grice et de ses maximes (plus particulièrement pour le cas présent de la maxime de qualité : N’affirmez pas ce que vous croyez être faux).

phil-en-trope Grand maître Répondu le 8 janvier 2022

Il y a en effet deux niveaux. ce que vous  formulez sans doute mieux que moi.
Je ne comprends pas ce que vous appelez   » un jugement de vérité » .

le 8 janvier 2022.

Imarq l’évoque dans sa question :

« J’ai expliqué aux élèves qu’une phrase déclarative donne une information et qu’il est possible de répondre : « Oui cette information est vraie, vous dites la vérité. » ou « Non cette information est fausse, vous mentez. ».

Alors qu’une phrase injonctive n’est ni vraie ni fausse. »

 

Comme on peut sincèrement dire, parce qu’on croit que c’est la vérité (et donc ainsi respecter la maxime de qualité de Grice), Il lui ordonne de ranger ses affaires mais se tromper (ou pas), des énoncés du type Non c’est faux, Non je ne suis pas d’accord avec toi, En effet, Il semble bien, etc. ou une modalisation du type Je doute qu’il lui ordonne de ranger ses affaires ne posent pas problème, alors que ça pose problème avec des énoncés à la première personne puisqu’en principe le sujet ne se trompe pas sur ses propres intentions.

le 8 janvier 2022.

Merci beaucoup pour ces éclaircissements Phil.  et votre commentaire est judicieux.

le 11 janvier 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.