Je serai/serais

Répondu

Une amie, en pleine recherche d’emploi, a un problème sur une phrase de sa lettre de motivation :  » je serais / serai ravie de rejoindre votre équipe »
Pouvez-vous nous aider ???

Merci de votre réponse.

Jean-Louis Amateur éclairé Demandé le 23 novembre 2014 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

A mon avis, cela ne peut être que « je serais », dès lors qu’elle n’a pas (encore) reçu de réponse positive à sa demande.
Il y a en effet une condition à laquelle est subordonnée son entrée dans l’entreprise : l’accord de celle-ci.
L’utilisation du futur simple peut cependant se concevoir, mais aurait une connotation quelque peu arrogante, me semble-il, en ce qu’elle ignorerait purement et simplement la possibilité d’une réponse négative.
Je souhaite en tout cas beaucoup de succès à votre amie.

Hercule Érudit Répondu le 23 novembre 2014

Comme souvent, faites le test de remplacer le mot qui pose problème par un qui n’en pose pas !
Dans le cas proposé, essayez la 1re personne du pluriel (nous) au lieu de la 1re du singulier (je) : tout devient facile.
Vous constatez en effet que « nous serions ravies de rejoindre votre équipe » (au conditionnel) convient mieux pour une candidature que « nous serons ravies de … » puisque le recrutement n’est pas encore fait.
Si tout se passe bien, et le contrat une fois signé,vous serez alors fier d’écrire au futur simple : « nous serons ravies (je serai ravie) de rejoindre votre équipe le 1er décembre ».
Bonne chance !

Chambaron Grand maître Répondu le 23 novembre 2014

Petite précision importante : les spécialistes en la matière déconseillent catégoriquement l’emploi du conditionnel dans une lettre de motivation, une sollicitation d’entretien ou tout autre courrier d’ordre professionnel. Il est fortement recommandé de préférer l’indicatif.
Dans le cas qui vous préoccupe « Je souhaite intégrer votre équipe », « Je désire vous rencontrer afin de… » (il est indispensable de motiver une demande d’entretien) semblent préférables.

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 24 novembre 2014

Subtil et intéressant.
L’indicatif est en effet plus « motivatif » que le conditionnel « sempiternel ».
Oui, intéressant et subtil…

le 25 novembre 2014.

Si je puis me permettre, au-delà de la grammaire, évoquer ses émotions ou ses sentiments dans une lettre de motivation ne doit pas être la priorité.
Il vaut mieux écrire en effet au conditionnel mais l’adjectif « ravie » n’est pas pour moi le terme adapté : on ne nous recrute pas parce que cela nous ferait plaisir. « Je suis disponible pour vous rencontrer lors d’un entretien »… me paraît une meilleure conclusion.

joelle Grand maître Répondu le 24 novembre 2014
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.