Je n’ai pas compris la fin du texte de qui ils parlent quand ils disent ils ne vous méritent pas

« Raquedenase – un avare
Si votre pote becquerelle est aussi un vrai raquedenase, il va falloir voir à peut-être changer d’amis, ils ne vous méritent pas. »

Minouche Maître Demandé le 20 juillet 2020 dans Question de langue
3 réponse(s)
 

Le pronom « ils » au pluriel reprend « les amis » au pluriel.
Apparemment, il est question précédemment d’un « pote », qui avare et qui ne serait pas le seul. Donc, ce sont les amis  qui ne sont pas à la hauteur du destinataire du message. 

joelle Grand maître Répondu le 20 juillet 2020
Plus précisément :

Ils = les amis actuels – dont Becquerelle – de l’interlocuteur (Ici, le destinataire des paroles).

Prince Grand maître Répondu le 21 juillet 2020

Bonjour

« il va falloir voir à peut-être changer d’amis, ils ne vous méritent pas. »

Selon la lecture que vous nous avez donnés, c’est le seul que l’on peut conclure, ils = amis.
Il faut savoir des phrases précédentes pour conclure qui est ces « amis ».

Edwin

Edwindwianto Grand maître Répondu le 20 juillet 2020

Hmmmm…un vote négatif
Je ne suis pas sûr où je me suis trompé

Pour éclaircir

Je pourrais aussi l’écrire

il (te) va falloir voir à peut-être changer d’amis, ils ne vous méritent pas.
Bien sûre, ils = tes amis, dont becquerelle

Autrement, qui devra changer d’amis, si c’est pas l’interlocuteur de cette parole?

Plus loin,
Si Minouche voulait étre exacte, qui sont ces « ils », il faudrait lire  les phrase  précédentes (peut être dans l’autre page, dans l’autre châpitre) qui décrivent qui sont ces « ils » (peut être becquerelle, pierre, simone etc)

Mais, dans ces phrases que Minouche nous a partagé, on ne peut que conclure que ces « ils » = « amis » de la phrase « il va falloir voir à peut-être changer d’amisils ne vous méritent pas. », dont becquerelle bien sûr

Edwin

le 21 juillet 2020.

Les -1 tombent assez facilement en ce moment.
Je pense cependant, Edwin que ce qui a été sanctionné dans votre message, n’est pas le fond, mais la forme, autrement dit ici, le style, parfois « discutable ».
Je relève quelques unes des erreurs ;
c’est le seul que l’on peut conclure : on ne peut que déduire qu’il s’agit
Il faut savoir des phrases précédentes pour conclure : il faut connaître les phrases…
si c’est pas : si ce n’est pas

Ceci étant dit, plutôt que de distribuer des votes négatifs, il est très certainement plus constructif d’expliquer ce qui ne convient pas dans un message donné. Il faudrait au moins commenter son vote.

le 21 juillet 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.