Je joins ma parole à celle(s) de nos frères

Répondu

Bonjour à tous,

J’ai un petit doute concernant la bonne orthographe de cette phrase :

« Je joins ma parole à celles de nos frères ».

Je suis partie du fait que chaque frère avait une parole pour mettre « celle » au pluriel.

Qu’en pensez-vous ?

Merci d’avance pour votre réponse,
En vous souhaitant de joyeuses fêtes de  fin d’année !

Mathilde Débutant Demandé le 26 décembre 2020 dans Accords
4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Merci pour vos vœux. Recevez les miens Mathilde.

Votre hésitation entre :
Je joins ma parole à celle de nos frères
Je joins ma parole à celles de nos frères
se  ramène à devoir choisir entre :
1 Je joins ma parole à la parole de nos frères
2 Je joins ma parole aux paroles de nos frères

Il me semble que vous choisirez la 1 :
Je joins ma parole à la parole de nos frères —> Je joins ma parole à celle de nos frères 
Elle est plus légère et suffit à la compréhension.
De plus, et c’est d’ailleurs ce qui est déterminant : la parole au singulier a un sens spécifique qu’il perd s’il se met au pluriel :
TLF :
Parole au singulier : action, fait de parler. 
Parole/paroles : élément du langage parlé; mot ou suite de mots servant à exprimer la pensée. 

Tara Grand maître Répondu le 26 décembre 2020

On joint le geste à la parole, on joint l’utile à l’agréable. C’est-à-dire deux éléments différents qui se complètent.

Vous pouvez rejoindre vos frères sur un point précis, ou dans leurs convictions éventuellement, mais je ne suis pas du tout convaincue par le raisonnement de Tara, et à mon sens vous ne pouvez pas joindre votre parole à celle de vos frères.

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 27 décembre 2020

Bonsoir,

Vous êtes certaines que joindre sa parole à celle de qqn  (au sing. ou au plur., comme vous voulez) existe dans notre bonne langue ?

Les plus grands dictionnaires contemporains n’ont enregistré que se joindre à la parole de qqn.

De même que mon abondante documentation sous la forme papier.

Idem pour Internet (ou : l’internet). Je n’y ai même pas trouvé  Joindre  sa parole à la parole (ou à celle) de qqn sous la forme d’un emploi rarissime ou d’un hapax (sauf, comme l’on dit,  erreur ou omission de ma part).

Quant aux auteurs, ils n’écrivent que se joindre à la parole  (de qqn).

Bonne soirée !

Prince Grand maître Répondu le 26 décembre 2020

Joindre quelque chose à quelque chose est une construction correcte et courante.
TLF :
2.
Joindre à

a) [Le complément  d’objet direct et le complément d’objet indirect désignent deux choses] Ajouter une chose à une autre, l’une apportant un complément à l’autre

Pourquoi refuser « joindre sa parole (au singulier) à la parole de quelqu’un » : ajouter sa parole à celle de quelqu’un, lui apportant donc un complément ?
Le TLF signale des emplois de cette construction au figuré ;
b) Au figuré : 
Joindre son témoignage, ses prières à celui, celles de quelqu’un ; joindre l’utile à l’agréable.
La magie vient de la parole; il faut joindre naturellement à la parole les gestes *et les mouvements du visage, qui contribuent à la rendre expressive (Alain,).
*c’est moi qui souligne

Ce qui est possible entre parole et gestes serait impossible entre parole et parole ?

Notez Prince, que je cherche à comprendre. Pas à contester (et surtout pas le contenu des plus grands dictionnaires contemporains).

le 27 décembre 2020.

Merci pour vos vœux et votre réponse.

Je vais opter pour la première comme suggéré.

Mathilde Débutant Répondu le 26 décembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.