Je bois le café vs je bois du café

On entend souvent pour parler une activité après le repas : je bois le café
Est ce exacte où doit on dire je bois du café

missloo Amateur éclairé Demandé le 26 septembre 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

En principe, il faut dire : Je bois du café.  Je bois le café = je bois tout le café du monde. Je bois du café exprime un partitif =Je bois une partie du café, par ex. celui qui est dans la tasse devant moi.

Prince Grand maître Répondu le 26 septembre 2021

Dans ce contexte, on dira plutôt prendre : Après le repas, je prends le café, et à cinq heures, je prends le thé.

Dans d’autre contexte, boire le café est tout à fait correct, exemple : L’art de servir et de boire le café.

 

(Je vois dans le Larousse en ligne que boire le café est également un belgicisme signifiant prendre le goûter.)

phil-en-trope Grand maître Répondu le 26 septembre 2021

Deux sens :
* prendre le café (prendre l’apéro) = rite social après (avant) le repas
* prendre un café, boire un apéro = le faire concrètement, par exemple seul chez soi, indépendamment du rite social
En groupe, pour dire qu’ils prennent une pause après le repas, ils prennent le café (même si l’un d’eux n’en boit pas).
Seul, on prend un café, il prend un café à la machine, je prends un café pour me réveiller.
« Boire le café » dans le sens « prendre le café » est peu fréquent en littérature, mais assez courant dans les milieux populaires.
Quand les deux se recoupent (prendre concrètement un café avec d’autres personnes qui prennent un café), on a le choix.
— Le serveur demandera en regardant tous et chacun : prendrez-vous un café (boire ou non un café) ?
— L’observateur extérieur dira en les attendant : ils prennent le café (temps de pause, rite social, indépendant du nombre de cafés servis).
On peut aussi mélanger les deux sens, avec des compléments : « seul chez moi, je lis le journal en prenant le café (éventuellement en buvant le café, tournure populaire valide) » ; « chez eux, après le repas, ils prennent un café ou une tisane ».

Chaudron Érudit Répondu le 26 septembre 2021

L’article défini peut être employé pour souligner une habitude : elle a la migraine (elle a une migraine) – Il lit le journal (un journal)- il prépare le repas (- un repas) – ils prennent l’apéritif
De toutes façons il renvoie à quelque chose de connu des interlocuteurs.
Alors que le partitif « il boit du café – il mange de la soupe – il prend du chocolat  ne cherche pas à exprimer le caractère familier de l’objet.

L’exemple pris par Phil-en-trope : l’art de servir et de boire le café est plus juste que ne serait : l’art de servir et de boire du café. Ceci parce que l’article défini a une valeur généralisante ou valeur d’extensité* maximale

*l’extensité désigne la quantité d’êtres ou d’objet auxquels on applique un terme (L. Rosier La Relation partie-tout)

Tara Grand maître Répondu le 26 septembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.