J’ai un doute sur « fusse’

Ma chère grande sœur,C’est avec une immense tristesse que je couche ces mots sur ce papier.Je pensais être préparé à cet événement tragique.Mais loin de moi l’idée que ce fûsse aussi dur.Merci pour ces merveilleux moments passés en ta compagnie.Sous tes airs un peu froids,se cachait en réalité une personne d’une très grande bonté d’âme.J’ai pu le découvrir au fur et à mesure de mon approche envers toi.Grâce à toi,j’avais trouvé mon équilibre.Nous n’avions pas besoin de nous parler pour nous comprendre. C’était cela la force de notre relation.Juste un geste,un regard,suffisait à notre bonheur.Des moments simples mais tellement sincères.Tout cela va me manquer.                               Repose en paix,                             Ton petit frère.

remi Amateur éclairé Demandé le 27 mars 2017 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour,

Subjonctif imparfait du verbe être troisième personne du singulier : fût

Mais loin de moi l’idée que ce fûsse aussi dur.  ──► Je ne pouvais pas imaginer combien ce moment serait éprouvant.

 

czardas Grand maître Répondu le 27 mars 2017

merci

remi Amateur éclairé Répondu le 27 mars 2017

La forme « que ce fûsse » n’existe pas. On écrira, en revanche, « que je fusse ».
Je ne résiste pas aux plaisirs de l’imparfait du subjonctif, il faut écrire :
« Mais loin de moi l’idée que ce fût aussi dur. »

jean bordes Grand maître Répondu le 27 mars 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.