Inversion du sujet avec « je »

Répondu

Bonjour à tous et à toutes.
Aujourd’hui, j’ai une question de conjugaison. Alors voilà, dans certains cas, le sujet et le verbe sont inversés. Bien sûr, les questions sont les cas les plus fréquents, mais pas les seuls. Or, le problème, c’est que pour nombre de verbes, inverser le sujet quand celui est la première personne du singulier est compliqué voire impossible.

On ne dit pas par exemple « Que mange-je ? »

On passe alors par des périphrases du type « Qu’est-ce je suis en train de manger ? » Ce qui rétabli l’ordre normal sujet puis verbe.
Ces périphrases alourdissent parfois l’expression et au sein d’un texte, elles peuvent même inclure des répétitions.

Y aurait-il des formulations verbe + sujet du type « Puis-je ? » (ou autre) qui permettraient d’inverser normalement le sujet, quelque soit le verbe à la première personne du singulier ?

Anouck Amateur éclairé Demandé le 14 janvier 2019 dans Conjugaison
Ajouter un commentaire
1 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour,

On peut inverser le sujet je dans certains cas : où suis-je ? ; où vais-je ? Cependant on évitera les constructions burlesques du type : où cours-je  ? ; à quoi sers-je ?
Concernant les verbes du premier groupe qui se terminent par un e muet  à la première personne du singulier : je chante, je parle, je mange, l’inversion du sujet je conduit à mettre un accent aigu sur le e  en  le prononçant comme si ce e portait un accent grave.

Quelle magnifique voiture ! m’exclamé-je en voyant passer une Ferrari.
Pourquoi hésité-je à prendre l’avion ?

Cette règle s’applique aussi à l’imparfait du subjonctif des verbes du troisième groupe, mode essentiellement littéraire et peu utilisé. Voici quelques exemples tirés de la littérature :

« Il faut que je m’appuie contre le poêle, dussé-je passer par la fenêtre ! » réclame le Bonhomme de neige du conte d’Andersen.

« Quels traitements cruels n’eussé-je point essuyés ? » s’indigne Jean-Jacques Rousseau dans Les confessions.

Note

La réforme de l’orthographe de 1990 comporte une recommandation à ce sujet. En effet, puisque le é se prononce en réalité è dans ce cas particulier d’euphonie, elle propose de remplacer l’accent aigu par un accent grave.

 

 

czardas Grand maître Répondu le 14 janvier 2019
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.