infinitif ?

Bonjour, mon garçon se prépare pour une dictée. Deux éléments m’interpellent :

« Les sourcils, massifs, se rejoignaient presque à l’arête du nez et paraissaient boucler tant ils étaient denses. »

Boucler à  l’infinitif me paraît un peu tiré par les cheveux, non ?

« Les oreilles étaient pâles et se terminaient en pointes ».

« En pointe » aurait pu se mettre au singulier, non ?

(Texte de Bram Stoker, Dracula (C.)  J.-C. Lattès)

Je vous remercie.

Fifi

Fifi Érudit Demandé le 15 décembre 2020 dans Question de langue
2 réponse(s)
 

Vous avez partiellement raison.
En effet, on peut concevoir un état : « les sourcils paraissent bouclés » (ils sont bouclés).
Cependant, on peut concevoir une action (ils bouclent , les sourcils paraissaient boucler).

Les oreilles étaient pâles et se terminaient en pointe.
Terme générique en pointe ou terme général en pointes.
Les deux peuvent se concevoir.

jean bordes Grand maître Répondu le 15 décembre 2020

D’accord avec Jean Bordes.

« Les sourcils, massifs, se rejoignaient presque à l’arête du nez et paraissaient boucler tant ils étaient denses. »

L’infinitif est possible dans le sens de « paraissaient être en train de boucler » (action en cours de réalisation) = …de former des boucles (ce dernier sens est enregistré par l’Académie française dans son dictionnaire*). 

L’idée est un tantinet exagérée (cf. « presque à l’arrête du nez » !) et illogique (ce n’est pas du fait de leur densité que les sourcils « paraissaient boucler », mais parce qu’ils se rejoignaient presque à l’arrête du nez !) ; mais l’infinitif n’est pas fautif ici.

 

J’aimerais bien avoir le corrigé, si c’est possible…

__________________________________________________________________________________________
BOUCLER
*  Intransitivement. Former des boucles. Ses cheveux bouclent naturellement. BÂTIMENT. En parlant d’un mur. Se bomber. Les murs de cette vieille maison commencent à boucler.

Prince Grand maître Répondu le 15 décembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.