Indicatif vs. subjonctif

Bonjour

Choisir entre l’indicatif et le subjonctif est parfois nébuleux pour moi. Le sujet a souvent été traité sur ce forum et sur le site, mais chaque jour il m’arrive d’hésiter. Voici deux phrases en particulier :

1. « Sylvie va quand même vérifier qu’on n’en a / ait pas »
Je trouve que le subjonctif sonne mieux. De plus, selon la règle du « subjonctif obligatoire dans les subordonnées qui suivent un verbe exprimant le doute, l’hypothèse, le désir et certains sentiments. », il faudrait écrire « qu’on n’en ait pas » vu que « vérifier » exprime un doute. Raisonnement correct ?

2. « Il faudra que je la convainque / convaincs d’aller dans le bureau ». Comme j’utilise le futur simple en début de phrase, est-ce l’indicatif présent qui s’impose ?

Merci d’avance.

Kolargol Amateur éclairé Demandé le 27 novembre 2015 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

1 réponse(s)
 

Vérifier n’est pas un verbe exprimant le doute, le désir, l’hypothèse, etc. donc indicatif.
Je vais vérifier si ce travail est bien fait
ou mieux 
je vais vérifier la qualité de ce travail. 
Ou m’assurer que ce travail a été fait, que je n’ai pas (que nous n’en avons pas).
Il faut ou il faudra + subjonctif = que je la convainque (verbe exprimant la nécessité).
Le futur ne change rien car le subjonctif a une valeur modale et non aspectuelle (en clair, il n’indique pas le temps mais une nuance, une idée)

Le subjonctif sert :

– à exprimer l’ordre ou le souhait dans une proposition indépendante. Ex : Qu’il vienne immédiatement ! (ordre) – Que tout le monde soit heureux ! (souhait)

– à exprimer le désir, la volonté, l’exigence (vouloir, exiger) ou un sentiment (souhaiter, avoir envie…) dans une subordonnée (qui dépend donc d’une principale).
Ex : Je veux/Je souhaite/J’exige/J’ai envie que tout le monde soit heureux.

– On le trouve après de nombreuses expressions : afin que, bien que, quoique, pour que, avant que, jusqu’à ce que, pourvu que… mais pas avec « après que  » (J’ai téléphoné après que vous m’avez répondu : indicatif obligatoire)
Ex : Bien qu’il ne soit pas d’accord, il n’a pas discuté la décision.

– On le trouve également après les verbes d’obligation : il faut, il est nécessaire que.
Ex : Il faut – faudra que tu apprennes ta leçon.

joelle Grand maître Répondu le 27 novembre 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.