Indicatif ou subjonctif ?

Bonjour à toutes et à tous !

Ma question semblera peut-être simpliste, mais je me lance ! Laquelle de ces phrases est correcte ?

 

Quelle est la chose la plus drôle que vous ayez entendue ?

Quelle est la chose la plus drôle que vous avez entendue ?

 

Instinctivement, je trouve que celle au subjonctif « sonne mieux », toutefois je n’arrive pas à justifier son emploi. Je ne vois pas non plus ce qui l’empêcherait !

Si les deux sont correctes, alors où se situe la nuance ?

 

Merci d’avance pour votre aide !

PMF Débutant Demandé le 2 juin 2022 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Quelle est la chose la plus drôle que vous ayez entendue ?
Quelle est la chose la plus drôle que vous avez entendue ?

Les deux formulations sont correctes. Il y a effectivement une nuance. Elle est fine mais elle existe.

Celle avec l’indicatif énonce le fait d’avoir entendu comme une réalité sur laquelle l’accent est mis : vous avez entendu une chose qui est la plus drôle de toutes celles que vous avez entendues.
Celle avec le subjonctif déplace l’accent sur les possibilités d’avoir entendu une chose plus drôle que les autres. Elle suggère à l’interlocuteur une recherche dans ses souvenirs.

Tara Grand maître Répondu le 2 juin 2022

Merci beaucoup pour cette réponse ! C’est très clair.

PMF Débutant Répondu le 2 juin 2022

 

“Vous ayez” utilisé le mode subjonctif. C’est une forme particulière du verbe, qu’on utilise quand ce qu’on décrit est davantage un souhait, une possibilité ou un jugement que quelque chose d’absolu.

 

Par exemple, si je parle à une personne dont j’aime les vêtements, pour exprimer que c’est quelque chose de certain, je peux lui dire :

 

Vous avez un beau manteau.

 

 

Mais si la personne n’a pas de manteau, je lui en parlerai en disant par exemple :

 

Je veux que vous ayez un beau manteau.

 

Avant que vous ayez un beau manteau, je vous prête le mien.

 

 

(on suppose que cela arrivera, mais pour le moment, c’est un manteau virtuel qu’on n’a pas encore)

 

J’apprécie que vous ayez un beau manteau.

 

 

(ici, c’est parce qu’il y a un jugement, une opinion).

 

Il y a d’autres cas où on utilise le subjonctif (voir l’article Wikipedia), mais cela vous donne déjà une idée.

 

 

Prince Grand maître Répondu le 2 juin 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.