Indicatif ou subjonctif

Bonjour !

Pouvez-vous me dire si,  avec l’expression : «  Il y a fort à parier », on emploie le subjonctif ou l’indicatif?

« Il y a fort à parier que la pluie tombera bientôt ».
« Il y a fort à parier que la pluie tombe bientôt ».

Je penche pour l’indicatif. ai-je raison?

Merci à vous.

Calou Érudit Demandé le 5 juillet 2017 dans Général
2 réponse(s)
 

Bonjour Calou.

« Fort à parier » exprime la notion d’une forte probabilité. C’est ce qu’évoque l’indicatif, au même titre que la certitude.
Il y a fort à parier que la pluie tombera bientôt.

En revanche : Il est peu probable que la pluie tombe bientôt.
Le subjonctif est utilisé pour exprimer un doute ou une faible probabilité.

PhL Grand maître Répondu le 5 juillet 2017

Merci  PhL !

Calou Érudit Répondu le 5 juillet 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.