Imaginer.

Répondu

Bonjour,
Je lis parfois sous la plume de personnes que je ne saurais considérer comme novices des phrases du genre :
Je n’ose imaginer s’il avait été atteint à la tête. (point et non point d’exclamation ou points de suspension).
On voit bien que c’est toute la partie COD qui est escamotée.
Est-ce un procédé rédactionnel admis ?
Merci.

Anonyme Débutant Demandé le 4 décembre 2019 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

1 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Je n’ose imaginer s’il avait été atteint à la tête.
Il y a là ellipse. La ponctuation n’y change rien ce me semble. Le point d’exclamation montrerait une réaction émotionnelle ou emphatique, les points de suspension souligneraient l’ellipse.
Le point peut marquer une intonation ferme.
On est là dans du langage parlé -qui assez souvent laisse deviner plus qu’il ne dit- et la formulation est courante et non incorrecte.
On attend autre chose à l’écrit : une pensée plus développée, des phrases plus précises.

Tara Grand maître Répondu le 4 décembre 2019
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.