Ils se sont suivis

Je suis désolé, ce n’est pas une question, c’est une invitation.
A l’attention de pareto et de ceux qui ont alimenté la controverse, dans la crainte que la question ne soit désormais délaissée.
Consultez ma dernière réponse, définitive, ainsi que celle que mamiehiou m’a faite sur son blog.

jean bordes Grand maître Demandé le 13 juin 2015 dans Accords

Je n’ai pas trouvé la réponse de Mamiehiou sur son blog…

le 15 juin 2015.

http://mamiehiou.over-blog.com

En bas de la première page « Accueil et sommaire ».
Prendre soin, si une page d’articles est proposée, de revenir sur « Accueil et sommaire ».

le 15 juin 2015.

Toujours pas…il n’y a pas de première page ou alors elle ne s’arrête pas, ce blog a l’air riche mais pour trouver quelques chose c’est compliqué.

le 16 juin 2015.

Effectivement, lors d’une première entrée, c’est ce qui se produit.
Au début ou à la fin de chaque article, il y a la proposition ACCUEIL & SOMMAIRE sur laquelle il convient de cliquer.

le 16 juin 2015.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Bonjour, merci infiniment à vous Jean Bordes. J’ai lu votre réponse définitive qui m’a totalement rassuré.Vous écriviez dans l’une de vos interventions  qu’on ne devrait pas se décourager et qu’on devrait  encore chercher, chercher… Eh bien,  bravo pour votre persévérance.

Tout autre sujet à présent, vous avez utilisé, au cours de la même intervention, une expression: « soulever un lièvre ». Après des recherches, je me suis rendu compte que l’expression est critiquée par Bruno Dewaele qui lui préfère le « lever un lièvre ».
Qu’en pensez-vous?

 

pareto Amateur éclairé Répondu le 15 juin 2015

Les puristes soutiennent que l’expression soulever un lièvre est incorrecte (il faudrait dire : lever un lièvre) ; mais, l’analogie avec la forme soulever une difficulté, une question, etc., l’a finalement imposée dans l’usage.
On la retrouve en littérature : « […] Je ne vous aurais pas soulevé ce lièvre-là, parce que je n’ai jamais voulu la mort du pêcheur… » (Jules Romains).
Cependant, vous avez raison, la formule est incorrecte et il convient mieux de dire : « lever un lièvre », formule qui est recommandée par Grevisse (Le français correct).
Mais, tout en sachant que lever était plus convenable, j’ai voulu, avec un brin de fantaisie, suivre l’usage, ce qui me permettait de mettre l’accent sur soulever une question embarrassante que personne ne s’était posée auparavant. J’avais, tout de même, pris soin de mettre l’expression entre parenthèses pour en souligner le caractère plutôt familier, me donnant ainsi le droit, il me semble, de l’employer.

le 15 juin 2015.

On lève un animal (du gibier, un serpent, des volatiles…) en le faisant sortir de l’endroit où il se cache.
On soulève des questions gênantes.
Le télescopage incontrôlé des deux est un peu risible : on ne soulève le lièvre que lorsqu’il a été abattu.

Chambaron Grand maître Répondu le 15 juin 2015

On relève des erreurs…sans relâche.

le 15 juin 2015.

Comme les collets…

le 15 juin 2015.

Quelles erreurs, joelle ?

le 16 juin 2015.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.