ils se sont battu ou battus contre la police ?

Bonjour J’ai une question qui me turlupine…Je suis en pleine préparation de la certification, je me suis donc replongée dans les accords du participe passé, plus particulièrement les verbes conjugués à la forme pronominale et je bloque sur un verbe : se battre.

 

La règle dit que les verbes occasionnellement pronominaux (les verbes transitifs de sens réfléchi ou réciproque) voient leur participe passé s’accorder avec le COD si celui-ci est placé avant le verbe. OK

 

Ils se sont battus = ils ont battu eux-même, j’accorde pas de problème.

 

Mais dans la phrase « ils se sont battu contre la police » se battre devient un verbe transitif indirect (se battre contre) or dans mon livre, il est précisé que les participes passés des verbes transitifs indirects (construits avec un COI) restent invariables.

donc :

ils se sont battus contre la police

ou

ils se sont battu contre la police?

justeformilou Débutant Demandé le 12 décembre 2014 dans Accords

N’oubliez pas de choisir ensuite la réponse qui vous convient le mieux afin de la mettre en avant pour les autres visiteurs.
Les explications sont ici : https://www.question-orthographe.fr/votez-pour-votre-reponse-preferee/

le 12 décembre 2014.
Ajouter un commentaire
3 réponse(s)
 

Perso, mon truc, c’est de remplacer « se sont » par « ont » et de regarder si j’obtiens « eux » ou « à eux ». Si c’est « eux », j’accorde (car COD), si c’est « à eux », je n’accorde pas (car COI). Exemples :
Ils se sont écrit. ==> Ils ont écrit à eux. ==> on n’accorde pas
Ils se sont téléphoné. ==> Ils ont téléphoné à eux. ==> on n’accorde pas
Ils se sont insultés. ==> Ils ont insulté eux. (ce n’est pas très beau, mais ça fonctionne)==> on accorde
Ils se sont rassurés. ==> Ils ont rassuré eux. ==> on accorde
Ils se sont battus. ==> Ils ont battu eux. ==> on accorde
Ils se sont lavés. ==> Ils ont lavé eux. ==> on accorde
Ils se sont lavé les mains. ==> Ils ont lavé les mains à eux. ==> on n’accorde pas

Et si on n’arrive pas à obtenir « eux » ou « à eux », alors j’accorde, car je suis certainement face à un verbe essentiellement pronominal pour lequel il faut pratiquement toujours accorder. Exemples :
Ils se sont évanouis. ==> difficile de dire « ils ont évanoui eux » ou « ils ont évanoui à eux » ==> verbe essentiellement pronominal ==> on accorde
Ils se sont écriés. ==> idem ==> verbe essentiellement pronominal ==> on accorde

Voilà, ce n’est pas très académique, mais ça me permet de m’en sortir en une fraction de seconde face à une des plus grandes difficultés de la langue française : accord du participe passé des verbes pronominaux.
Si ça peut aider quelqu’un d’autre…

Aline Amateur éclairé Répondu le 12 décembre 2014
Ajouter un commentaire
  • Ils se sont battus contre la police : verbe pronominal de sens réfléchi. 

Le pronom « se  » s’analyse comme un Cod (verbe transitif direct, battre quelqu’un). Ils ont battu quoi ? Réponse : se, en fait mis pour eux-mêmes.
Contre la police peut être analysé comme un objet second qui de toute façon n’est pas direct car introduit par une préposition, ici « contre ».
Comparer un verbe pronominal avec COD et un verbe pronominal avec COI = ils se sont battus (direct) et ils se sont parlé (indirect, parler à ou parler de).

joelle Grand maître Répondu le 12 décembre 2014
Ajouter un commentaire

L’emploi du terme « transitif indirect » est à éviter. Le Grevisse précise dans Le Bon usage : « Nous n’utilisons pas cette désignation. » (Le Bon usage. § 279).
Il donne aussi les définitions suivantes : « Les verbes qui demandent un complément d’objet direct sont appelés transitifs ; sinon, ils sont intransitifs. » (Le Bon usage. § 279).
Dans votre exemple, battre n’admet pas de complément d’objet indirect, il n’est pas intransitif (et surtout pas « transitif indirect » pour se servir de votre expression), il est transitif (« transitif direct » serait un pléonasme).
En effet, si vous tenez à vous référer au verbe « se battre », vous devez constater qu’il s’agit d’un verbe pronominal réfléchi, pas d’un verbe ayant un complément d’objet indirect.
Force est alors de revenir au verbe « battre », qui a un complément d’objet direct « se » (ils ont battu qui ? « Se » et non « ils ont battu contre qui » qui n’a aucun sens).
Il en est de même pour « ils se sont emparés de la ville ».

jean bordes Grand maître Répondu le 13 décembre 2014
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.