il n’y a que les / des étoiles

Répondu

Bonjour,

Il fait noir, il n’y a que les / des étoiles et la lune pour éclairer l’endroit.

D’après vous, quel article convient mieux ? J’ai l’impression que les deux options sont correctes.

Merci

Automne Érudit Demandé le 8 février 2021 dans Général
5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Oui, bien sûr, Automne, les deux déterminants sont corrects.

Les étoiles : le déterminant étant défini il désigne les étoiles du ciel (ici on suppose qu’il s’agit des étoiles visibles à un certain moment dans le ciel)
Des étoiles : le déterminant indéfini signifie ici un nombre imprécis d’étoiles.

Le choix est ici une affaire de nuance.
 

Tara Grand maître Répondu le 8 février 2021

Merci beaucoup, Tara. Ma langue maternelle ne possède pas d’articles, et, parfois, j’hésite quant à leur utilisation.

le 8 février 2021.

« Des étoiles » est mieux je trouve. Le mot « des » désigne le nom avec moins de précision, de façon générale.

Vartol Amateur éclairé Répondu le 8 février 2021

Je vous remercie pour vos réponses.

Automne Érudit Répondu le 8 février 2021

En principe, les étoiles n’éclairent que le ciel.
C’est la lune qui peut seule éclairer la terre.

De plus, désolée de vous contredire Tara, mais je ne crois pas que l’emploi de l’article indéfini soit correct.
En bon français, on dira plutôt « quelques étoiles« .

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 9 février 2021

Pourquoi refusez-vous « des » ?  Des étoiles apparaissent dans le ciel vous paraît incorrect ?
J’ai invité des/quelques voisins : le choix de « quelques » insiste sur le nombre mais le sens est à peu près le même.

Pour la capacité des étoiles à nous éclairer, voici l’avis du scientifique😊  :
Un forum quelconque :
Est ce que les étoiles peuvent nous éclairer?

Oui à tout, évidemment.

L’éclairement du ciel clair nocturne sans Lune ça représente de l’ordre de 0,002 lux soit quelques µW/m2 (en comptant 1/683 W/m2 par lux pour un rayonnement de longueur d’onde λ = 555 nm, dans les vert jaune).

La subtilité pour passer de la photométrie (l’éclairement, qui relève de la sensation) à la radiométrie (le flux d’énergie) c’est que l’œil est un capteur inégalement sensible aux différentes longueurs d’onde. Mais vu qu’il s’agit d’étoiles et que notre œil est en gros adapté pour cette gamme du spectre électromagnétique, on est bon au niveau des ordres de grandeur.

Et celui du poète 😉 :
L’assombrissement du jour et le pointillement des étoiles ou des lanternes éclairent mon esprit. Charles Baudelaire
Sans parler de l’obscure clarté qui tombe des étoiles  de Corneille

 

 

le 10 février 2021.

Merci beaucoup, Tara 🙂

le 10 février 2021.

Tara écrit « Pourquoi refusez-vous « des » ?  Des étoiles apparaissent dans le ciel vous paraît incorrect ? »

Oui, cela me paraît incorrect.
On dira plutôt « Quelques étoiles apparaissent » ou « à l’heure où LES étoiles commencent à apparaître » oui, forcément « dans le ciel », pléonasme !

Non, votre démonstration ne me convainc pas, et au contraire apporte de l’eau à mon moulin car le « scientifique » écrit lui-même « L’éclairement du ciel clair nocturne sans Lune  » et non pas « l’éclairement de la terre ».

« Mais vu qu’il s’agit d’étoiles et que notre œil est en gros adapté pour cette gamme du spectre électromagnétique, on est bon au niveau des ordres de grandeur. »
Ouiiiiii…. ce qui veut dire au juste ?…
Ne parlons pas de la qualité de rédaction du texte du « scientifique ». sur ce « forum quelconque » comme vous dites, et qui ne fait pas, à ce titre, référence.

L’assombrissement du jour et le pointillement des étoiles ou des lanternes éclairent mon esprit. Charles Baudelaire
Oui… Et ? Vous voulez prouver quoi ici ?
Au fait, ne manque-t-il pas un accent sur le « u » de « ou «  ?
Les étoiles n’éclairent que son esprit dans cette phrase.
Diriez-vous « le pointillement LES étoiles » ?
Non, car ici il ne s’agit pas de l’article indéfini mais de l’article partitif !

À noter que le mot « pointillement  » n’existe pas.

« Sans parler de l’obscure clarté qui tombe des étoiles  de Corneille »
Encore une fois article partitif !
Une obscure clarté en effet. Elle tombe des étoiles, mais n’éclaire aucunement, tant elle est obscure.

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 12 février 2021

Merci pour votre réponse. Mais le mot « pointillement  » existe. (Trésor) et (cnrtl)

6 jours auparavant.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.