Il l’a mise / Il l’a mis

Répondu

Bonjour,

Pourriez-vous m’aider svp

Il l’a mise hors-ligne (la vidéo) / Il l’a mis hors-ligne (la vidéo)

Merci

grmber Grand maître Demandé le 1 juin 2021 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Il l’a mise hors-ligne.
Accord avec le COD placé avant = l’= vidéo

joelle Grand maître Répondu le 1 juin 2021

Merciiiii Joelle

le 1 juin 2021.

Vous devriez préférer ne pas mettre de trait d’union entre « hors » et « ligne », en considérant que le trait d’union forme des substantifs composés. Je ne dis pas que « un hors-ligne » n’existe pas, mais il faudrait le définir, et de toute façon ce n’est sûrement pas le sens voulu ici.
Retenez par exemple : ce joueur est hors jeu ; ce joueur commet un hors-jeu.
Si malgré tout vous choisissiez d’écrire l’adjectif « hors-ligne » pour mieux coller à l’adjectif anglais « offline » ou parce que tout le monde l’écrit comme ça dans votre entreprise, c’est peut-être acceptable, mais cela ne correspond pas à la norme du français. L’existence d’une page Wikipedia nommée « En ligne et hors-ligne » montre l’incohérence entre la règle grammaticale pour l’un et l’usage pour l’autre.

Donc disons dans un premier temps que vous utilisez « hors ligne » comme un adjectif (ou plutôt une locution adjectivale, un adjectif composé…).
— Cette vidéo est inédite, elle est hors ligne, elle est difficile à trouver, elle est indisponible…
On peut y voir l’équivalent d’un adjectif, en effet.

Est-il possible de ne pas accorder le participe passé quand il est précédé d’un COD et suivi d’un adjectif attribut du COD (c’est-à-dire que le verbe est attributif) ? Oui.
Selon le grammairien Jouette, c’est même la règle, et le participe passé suivi d’un attribut du complément direct antéposé ne doit pas s’accorder :
— Le voyage en bateau les a rendu malades.
ce qui donne :
— Cette vidéo, je l’ai rendu inaccessible.
Selon l’Office québécois de la langue française, on a le choix :
— Cette explication, Pierre l’a trouvée étrange.
— Cette explication, Pierre l’a trouvé étrange.
ce qui pourrait donner :
— Cette vidéo, je l’ai voulu(e) inaccessible ; cette vidéo, je l’ai voulu(e) hors ligne. (au choix)
Le Grevisse admet cette possibilité mais constate qu’elle semble limitée à certains verbes, comme « croire », ce qui donnerait :
— Cette vidéo, je l’ai cru(e) inaccessible ; cette vidéo, je l’ai cru(e) hors ligne. (au choix)

Estimez-vous que l’adjectif « hors ligne » est attribut de « cette vidéo » ?
— Cette vidéo est hors ligne.
On a effectivement ici, potentiellement, un adjectif attribut (bien qu’on puisse y voir aussi un complément adverbial, comme dans : elle est dans le jardin).
Mais « mettre » est-il un verbe attributif ?
— La vidéo qu’on a mis(e) hors ligne (?)
Oui, le verbe « mettre » peut parfois être attributif quand il précède un adjectif :
— Cette boxeuse que j’ai mis K.O. ; cette boxeuse que j’ai mise K.O. ; au choix.
— Elle s’est mis minable ; elle s’est mise minable ; au choix (expression populaire disant qu’elle a trop bu ou qu’elle s’est ridiculisée).
Mais il ne l’est généralement pas, car on ne dit pas :
— Elle s’est mis(e) disponible ; mais : elle s’est mise à ma disposition, elle s’est rendu(e) disponible.
Il faut bien admettre que « mettre » n’introduit que très rarement un adjectif attribut.

Donc, certes :
* « hors ligne » peut être considéré comme un adjectif ;
* « mettre » peut être un verbe attributif introduisant un adjectif.
Mais il n’est pas évident qu’on puisse utiliser ces deux possibilités à la fois et appliquer la règle de l’invariabilité du participe passé.

Il en découle que dans votre phrase, « hors ligne » n’est pas un adjectif, mais un simple complément adverbial, que vous traiterez comme si c’était un complément essentiel de lieu, de moyen, ou de ce que vous voulez, cela n’importe pas.
— Je l’ai mise dans la boîte.
— Je l’ai mise en accès direct.
— Je l’ai mise à votre disposition.
— Je l’ai mise hors ligne.

La question valait d’être posée, pour prendre conscience que nous sommes dans une situation où les règles se frottent sans se rejoindre, que « mettre » peut en effet être attributif et permet donc de ne pas accorder son participe passé « mis » ; que « hors ligne » peut en effet être considéré comme un adjectif mais qu’il faut pour cela que le verbe l’introduisant soit attributif ; et que bien que ces deux possibilités soient avérées séparément, elles ne se rencontrent jamais en même temps.

Dans votre phrase, « hors ligne » est un complément adverbial. Aucune règle d’invariabilité du participe passé ne peut s’appliquer. Accordez avec le COD antéposé.

Merou Maître Répondu le 1 juin 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.