Il était plus … qu’il ne l’était auparavant

Répondu

Bonsoir,
dans la phrase : « Son visage était plus balafré encore qu’il ne l’était lors de leur dernière rencontre. » La concordance des temps est-elle bonne ? Il me semble que la deuxième occurrence du verbe être devrait-être conjuguée différemment de la première, afin de marquer son antériorité, mais ni le plus-que-parfait ni le passé antérieur ne semblent conserver le sens.

Nivlem Membre actif Demandé le 4 octobre 2021 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

C’est correct : l’imparfait convient pour une description et pour un état ou une action non terminés dans le passé.
Avec le plus-que-parfait, on pourrait imaginer un état achevé.

joelle Grand maître Répondu le 4 octobre 2021

Très bien, merci !

Nivlem Membre actif Répondu le 4 octobre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.