genre des noms de ville et des pays

« Reims ressemblait à ce qu’il était autrefois »

« Mourmansk et Vladivostok restent accessibles en hiver, mais ils sont situés à de très grandes distances de…. »

J’ai le sentiment que l’usage est assez flottant concernant le genre des noms de ville mais là le masculin me surprend. Ne sous-entendons pas « la ville de  » ?

« L’Europe et la Russie ne sont pas sérieusement touchés »
Et bizarrement pour cette phrase, je suis étonnée du masculin aussi, certes ce sont les pays mais ne dit-on pas la Russie et l’Europe…

Merci de m’aider à y voir plus clair !

Illys Amateur éclairé Demandé le 18 septembre 2021 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

Les noms de villes peuvent être féminins ou masculins. On reconnaît facilement leur genre quand ces noms contiennent un article : Le Caire, Le Cap, Le Gardeur sont masculins; La Rochelle, La Nouvelle-Orléans, La Tuque sont féminins. En dehors de cela, le genre des noms de villes témoigne d’un usage assez flottant et il varie en fonction des contextes.

De façon générale, on a tendance à utiliser le féminin pour les noms de villes qui se terminent par un e muet ou par es, et le masculin dans les autres cas. Ainsi, Rome, Venise, Londres, Vienne, Lisbonne, Bruxelles, Marseille sont féminins, tandis que Montréal, Paris, New York, Lyon, Orléans sont masculins.
Cependant, il serait possible de parler de Marseille au masculin et de Montréal au féminin, car la règle n’est pas absolue. Les exceptions sont nombreuses, et, dans l’ensemble, le masculin tend à se généraliser dans la langue courante, alors que le féminin est fréquent dans la langue littéraire. On peut toujours, par ailleurs, sous-entendre le mot ville (ou Ville, s’il s’agit de la personne morale) et donc faire l’accord au féminin. Notons que l’accord se fait habituellement au pluriel avec un nom pluriel comprenant un article.

Exemples :

– La Tuque est située dans le Haut-Saint-Maurice.

– Marseille est nichée entre mer et montagne, sur la Méditerranée.

– Saint-Jérôme, ville fleurie, a été honorée d’être associée à cet événement horticole.

– Le représentant de la Ville a dit combien Trois-Rivières était fière de cette initiative.

– Montréal a été choisi pour organiser les Jeux olympiques de 1976.

– Les Bergeronnes sont issues d’un regroupement municipal.

Par ailleurs, on observe que, quel que soit le nom de la ville, c’est toujours le masculin qui s’emploie quand le nom de la ville est précédé de tout (tout Québec ou le Tout-Québec) ou d’un adjectif, par exemple vieux ou grand.

Exemples :

– Les policiers ont cessé les recherches, après que tout Sainte-Foy eut été quadrillé.
– Le Tout-Montréal s’est répandu en commentaires sur ce mariage.

– Le Tout-Jonquière est animé pendant ce festival.

– Nous avons trouvé le Vieux-Québec très charmant.

– Le grand Montréal dispose d’un réseau de pistes cyclables fort étendu. (Langue courante; l’expression ne désigne pas un territoire bien défini.)

Enfin, lorsqu’on emploie le nom d’une ville pour désigner un club sportif, un gouvernement, un pays ou une population, on le met aussi au masculin.

Exemples :

– Nice a été battu par la marque de 3 à 0.
– Washington, indigné, a diffusé ce soir une mise en garde très ferme aux manifestants.

joelle Grand maître Répondu le 18 septembre 2021

En français, à l’exception du Cambodge, du Mexique, du Mozambique et du Zimbabwe, les pays dont les noms se terminent par la lettre « e » sont féminins. Ils constituent d’ailleurs le genre le plus répandu des noms de pays.

Un héritage du latin
En Europe, hormis le Danemark, le Luxembourg, le Monténégro et le Portugal, qui sont du genre masculin, les pays sont du genre féminin. Cela s’explique historiquement par leur ancienne dénomination romane (latin véhiculaire) : Allemania pour Allemagne, Francia pour France, Hispanie pour Espagne, etc. Ces terminaisons en « ia » ou « ie » sont devenues « e ». A partir du XIXe siècle, c’est le genre masculin qui prime pour les pays récents comme l’Angola, le Canada, etc.

le 18 septembre 2021.

Lez Bon usage actuel : Les noms de villes

« Les noms de villes  sont masculins dans l’usage parlé, mais souvent féminins dans la langue écrite, surtout littéraire. H2

On pose parfois en règle que ces noms sont féminins seulement quand ils se terminent par un muet. Cette finale favorise le féminin, sans doute, mais les écrivains le choisissent aussi dans d’autres cas.
La blanche Navarin (HugoOrient.)— Comme une Pompéi gardée par des sergents de ville (E. et J. de Gonc.Ch. Demaillyxv )— Lyon, Marseille, Bordeaux insurgées (FranceLes dieux ont soif, p. 78)— L’éclatante Jérez, toute pleine de l’odeur de ses celliers à vin (LouÿsLa femme et le pantinix )— À l’horizon, toute plate elle aussi, Madrid (Montherl.Service inutilePl., pp. 615-616)— Hank-Kéou était toute proche (MalrauxCondition hum., p. 157)— Dans Cusset endormie (GiraudouxLittérature, p. 317)— Amsterdam endormie (CamusChutePl., p. 1548)— Sfax, […] Sousse et Kairouan étaient, à leur tour, libérées (de GaulleMém. de guerre, t. II, p. 122)— Meknès était plus discrète que Fez, moins magnifique et moins oppressante (BeauvoirForce de l’âge, p. 339)— Paris est traversée de parfums d’arbres (NourissierAllemande, p. 180)— Arras et Amiens étaient prises (CabanisProfondes années, p. 157)— Montreuil s’est bâtie autour de l’abbaye (Grand dict. enc. Lar., t. VII, p. 7089)Etc.
Le fém. est particulièrement naturel si les noms de villes contiennent l’article fém. dans leur forme ordinaire, soit que cet article précède, soit qu’il suive avec un adjectif : La Rochelle se donne tout entière au commerce maritime (Grand dict. enc. Lar.)— Une seconde Rochelle (Al. DumasTr. mousq.)— Ma sainte Mecque (LotiRoman d’un enfantxix )— Fondée en 1519 […] , la Havane est attaquée à plusieurs reprises (Grand dict. enc. Lar.). — La vieille Havane (BeauvoirForce des choses, p. 513)— Albe-la-Longue […] fut fondée , selon la légende, par Ascagne (Italie, Michelin, 1963, p. 47).

Le masc. se rencontre pourtant : Équipé d’un bassin de plaisance, La Rochelle est un notable port de pêche (Grand dict. enc. Lar.)[Le rédacteur pense sans doute à port. — Tous les La Ferté (DaninosDaninoscope, p. 69).

Le masculin prédomine : 1) quand le nom est précédé des adjectifs vieux, nouveau ou grand , pour désigner des quartiers de la ville ou son extension ; — 2) quand le nom est précédé du déterminant tout  ; — 3) quand il est employé par métonymie, pour un évènement, une équipe sportive ou, s’il s’agit d’une capitale, le gouvernement du pays (ou les institutions qui y siègent : pour Bruxelles, l’Union européenne).
Les rues du vieux Marseille (Flaub.Voy., t. II, p. 540)— Le vieux Belleville (RomainsHommes de b. vol., t. III, p. 315)— Rien ne subsiste du vieux Cologne (Maulnierdans le Figaro litt., 13 sept. 1952)— Divers organismes administratifs englobent l’ensemble de l’agglomération londonienne, le « Grand Londres » (Greater London) (Grand dict. enc. Lar.).

Quand l’adjectif fait partie du nom de la localité (surtout pour la distinguer d’une autre), il est ordinairement masc. : Noisy-le-Grand, Noisy-le-Sec, Vieux-Rouen, Rosoy-le-Vieil, Rosoy-le-Jeune, etc. Mais le fém. se rencontre : Pournoy-la-Grasse et Pournoy-la-Chétive (Moselle), Vaison-la-Romaine , etc. en France ; Habay-la-Vieille et Habay-la-Neuve (d’où Louvain-la-Neuve , fondée en 1970) en Belgique ; La Nouvelle-Orléans aux États-Unis. H3 Ce genre est plus fréquent quand le nom se termine par un muet : Ermenonville-la-Grande et Ermenonville-la-Petite, Brienne-la-Vieille, Suze-la-Rousse, Brive-la-Gaillarde en France ; Basse-Wavre H4 en Belgique.

De la fenêtre on découvrait […] tout Villeneuve (FromentinDomin.ii )— Tout La Rochelle en était troublé (Maupass.C., Ce cochon de Morin, III)— Tout Antioche s’étouffait au théâtre (FranceThaïs, p. 102)— Tout La Rochelle fut menacé d’envahissement (MaeterlinckVie des termites, p. 71)— Tout Rome remarquait qu’il semblait heureux (MauroisChateaubr., p. 384)— Tout Thèbes sait ce qu’elle a fait (AnouilhAntigone, p. 106).

Tout , précédé de l’article masc., se met devant un nom propre de ville auquel il se joint par un trait d’union, pour former un nom composé désignant l’élite de la société de cette ville : Les médaillons connus du « tout-Paris » (A. DaudetRois en exil, p. 85)— Le Tout-Menton mondain et tuberculeux (MaeterlinckDouble jardin, p. 132)— Le Tout-Paris méprise le reste du monde (BendaRapport d’Uriel, p. 157)R1

Il suffira d’une victoire, d’un Austerlitz, d’un Iéna (BainvilleNapol.xxii )— Bruges, battu seulement 3-4 [au football] (dans le Monde, 19 sept. 1986)— Washington s’était toujours opposé […] au transport […] des troupes que nous tenions prêtes (de GaulleMém. de guerre, t. III, p. 195)— Bruxelles [= la Commission européenne] est concerné […] par la question de l’efficacité des crédits européens (dans le Monde, 28 avril 2006, p. 8)R2″
Prince Grand maître Répondu le 18 septembre 2021
Prince Grand maître Répondu le 18 septembre 2021

merci Joëlle pour ces développements que j’avais déjà lus mais qui ne m’aide malheureusement pas à trancher les trois cas exposés.

Est-ce correct si je transforme :
« Reims ressemblait à ce qu’il était autrefois » en « Reims ressemblait à ce qu’elle était autrefois »

« Mourmansk et Vladivostok restent accessibles en hiver, mais ils sont situés à de très grandes distances de…. » en « Mourmansk et Vladivostok restent accessibles en hiver, mais elles sont situées à de très grandes distances de…. »

« L’Europe et la Russie ne sont pas sérieusement touchés » en « L’Europe et la Russie ne sont pas sérieusement touchées » 

Illys Amateur éclairé Répondu le 18 septembre 2021

Désolée, si je ne peux vous aider mais vous avez lu que l’usage était flottant, aussi je ne peux que vous conseiller  de vous « connecter » avec les sites autorisés qui évoquent les villes en question et vous inspirer :
La Russie est touchée / L’Europe est vigilante==>féminin pour ces deux.
Mourmansk a ensuite été restaurée
Reims, 12e ville de France, cité des sacres au cœur de la Champagne, se caractérise par un patrimoine historique prestigieux inscrit sur la liste de l’UNESCO. Elle se démarque

le 18 septembre 2021.

Joëlle remarque que, précédé de « tout », le nom de ville est masculin.
C’est la même chose avec l’adjectif « vieux » : Le vieux Lyon, le vieux Marseille, etc… Mais aussi : le vieux La Ciota.
Et de façon générale avec tous les adjectifs pré-posés : grand, vieux, nouveau, ancien, haut…)

—> usage flottant pour les villes. J’ai, quant à moi, décidé une fois pour toute de considérer le genre des villes comme masculin puisque les adjectifs pré-posés sont toujours masculin.
D’autant qu’il y a toujours moyen de détourner la question pour éviter les paradoxes :
La Rochelle est une belle ville (<— La Rochelle est beau) – J’ai séjourné à La Ciotat. Cette ville est agréable (<— il est agréable)

Tara Grand maître Répondu le 18 septembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.