« genre de chose(s) », singulier ou pluriel ?

J’ai toujours un souci avec le singulier et le pluriel dans certaines phrases.

Doit-on écrire « ce genre de chose(s) » avec « chose » (ou un autre nom) au singulier ou au pluriel ?

Personnellement, s’il y a plusieurs choses décrites dans la phrase, je mettrai « chose » (ou un autre nom) au pluriel. Et s’il n’y a qu’une chose de décrite, je mettrai au singulier. Mais j’ai aussi une petite voix qui me dit de mettre le contraire, car je ne cesse de voir « chose » (ou un autre nom) au pluriel un peu partout dans mes lectures, alors que des exemples orthographiques dans les manuels disent que l’on peut utiliser indifféremment le singulier ou le pluriel. Du coup, je suis perdue.

Mes livres d’orthographe et de grammaires sont très peu précis dans leurs exemples. Du coup, quand je lis fréquemment la même tournure (donc pluriel) dans mes lectures, je n’arrive pas à trancher et ça me rend chèvre ! Je suis limite perfectionniste avec l’orthographe, à tel point que je me ronge les sangs des nuits entières si j’ai un gros doute. Et en tant qu’auteure, je n’ai pas droit aux erreurs de ce genre, d’autant plus que je ne cesse de renvoyer mes textes à la moindre correction à mon éditeur, qui doit devenir zinzin !

Merci

Caroline Amateur éclairé Demandé le 28 avril 2016 dans Accords

Pour vous améliorer en orthographe, testez les modules d’entraînement du Projet Voltaire :

6 réponse(s)
 

Ce genre de choses.

Singulier à « Ce » et à « genre » qui vont ensemble et signifiant « une catégorie ».
Pluriel à « choses » car il y a plusieurs éléments dans une catégorie.

Tout est logique, comme une espèce d’animaux (une espèce comprenant plusieurs animaux).

On lit aussi une « espèce d’animal » ou « ce genre de chose » mais il s’agit du sens figuré et un peu péjoratif pour critiquer un « genre » peu défini et approximatif.

joelle Grand maître Répondu le 28 avril 2016

Merci pour votre réponse.

Par exemple, dans ce que j’écris actuellement, deux personnages discutent d’une chose précise, dont voici un extrait grossier :

– Vous mourez et revenez toujours à la vie. Vous devriez être habitué.
– Vous croyez qu’on s’habitue à ce genre de chose (ou choses) ?

J’ai un doute avec l’accord de « chose », car le personnage qui meurt et revit parle d’une situation qui lui arrive souvent et non de plusieurs. De mon point de vue, je l’écrirais au singulier. C’est un peu flottant.

Caroline Amateur éclairé Répondu le 28 avril 2016

Bonjour.
Effectivement, après les noms genre, espèce, classe, forme, etc., suivis de la préposition de, le nom se met parfois au singulier, parfois au pluriel. Les deux formes sont possibles et il faut alors tenir compte du sens ou de l’intention que vous voulez donner à la phrase.
Si vous voulez insister sur une chose en particulier, utilisez le singulier. Par exemple : « ce genre de spectacle ». On insiste sur un spectacle en particulier. « Ce genre de plaisanterie » : on insiste sur la variété à laquelle appartient la plaisanterie en question.
Si l’on veut insister sur les différentes choses dont vous parlez, il vaut mieux utiliser le pluriel. « ce genre d’emplois » si vous décrivez différents emplois regroupés dans une même catégorie.
Mais les grammairiens ne semblent pas catégoriques.
Cordialement

PhL Grand maître Répondu le 28 avril 2016

Dans l’exemple que vous donnez, « la chose » est abstraite, et il vaut mieux dans ce cas utiliser le singulier.
Cordialement

PhL Grand maître Répondu le 28 avril 2016

Du coup, c’est un peu aléatoire pour moi, car je peux penser au singulier comme au pluriel, et de ce fait, je n’arrive pas à me décider (et ça me rend folle !). Un temps, j’ai eu un peu le même souci avec la règle de « leur(s) » de certaines phrases, même si j’ai trouvé ma technique pour trancher. Je deviens perfectionniste et cherche sans cesse une règle exacte. Alors quand c’est flottant… je ne m’en sors plus !

Pour l’exemple que j’ai donné plus haut, avec tous les détails qu’il y a davantage dans le texte original, j’opterais pour le pluriel, car ce qui arrive au personnage qui meurt et qui revit constamment lui arrive vraiment avec toutes sortes de choses encore plus bizarres, (il faudrait lire le bouquin pour comprendre).

Néanmoins, je vois souvent « … ce genre de choses » écrit au pluriel dans mes lectures, même si ça semble être abstrait (ou alors, ça vient de moi qui n’ai rien compris ! ^^). S ou ne pas S, telle est la question !

Salutations

Caroline Amateur éclairé Répondu le 28 avril 2016

Passionnant ! Je me pose la même question que Caroline, et l’exemple qu’elle donne, dans ce qu’elle cite de ses personnage, rejoint parfaitement le contexte où se trouve un de mes personnages). 🙂
Cependant, à la différence de Caroline, les réponses données me suffisent. Maintenant quand je suis dans le doute, je raisonne tel que le fait PhL autour de  ses exemples « Ce genre de plaisanterie » : on insiste sur la variété à laquelle appartient la plaisanterie en question. […] « ce genre d’emplois » si vous décrivez différents emplois regroupés dans une même catégorie.
Mais il n’est pas interdit d’avoir une logique différente et de… raisonner à l’inverse ! (ce qui m’arrive souvent) sans pour autant faire « une faute d’orthographe ».  Aussi, je me réjouis (je mets la virgule après aussi pour ne pas avoir à écrire  « aussi me réjouis-je » !!!) de cette rarissime souplesse que nous offre ici le français, par le doute des grammairiens à ce sujet,  de laisser chacun libre de sa logique.

Emsi Érudit Répondu le 12 mars 2023

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les modules d’entraînement en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.