Gamme animale ou gamme animal ?

Bonjour à vous et merci de votre aide,

J’ai un désaccord avec une de mes collègues qui trouve bizarre de voir : gamme animal sans e, mais d’après mes connaissances si j’écris gamme animale : ici animale est un verbe, sachant qu’animal est un nom masculin et que l’on ne peut pas l’accorder (une animale ? non un animal/des animaux).
Mais sur Google je vois les deux orthographes (en restant critique sur la fiabilité des sources web). D’autant plus que sur le site du gouvernement je tombe sur « la même » erreur avec alimentation animale https://agriculture.gouv.fr/alimentation-animale

Du coup je ne sais plus quoi penser….
Pouvez-vous m’éclairer sur le sujet ?
Merci beaucoup

THURIER Débutant Demandé le 6 janvier 2023 dans Accords

Pour vous améliorer en orthographe, testez le Projet Voltaire avec Défi 30 :

4 réponse(s)
 

Votre collègue a raison mais il n’a pas su vous exposer que « animal » pouvait être un adjectif comme dans le groupe nominal : le règne animal.
Toutefois, je ne sais pas ce que vous désignez par « gamme animale », car il peut y avoir aussi des noms qui se mettent en apposition, gamme « Provence », = Gamme de produits de la Provence, dans le langage commercial, plutôt que Gamme provençale ou naturelle.

joelle Grand maître Répondu le 6 janvier 2023

Merci beaucoup Joëlle pour votre réponse rapide.

Concernant votre question ici gamme animal désigne un ensemble de produit destiné à l’animal ou aux animaux (ici « animal » d’un point de vue global et donc c’est ce qui m’a fait relier animal à un nom et non un adjectif).
C’est une gamme pour l’animal et de mon côté je trouve cela bizarre de voir une gamme animale ici pour moi ce n’est pas un adjectif mais un verbe qui s’accorde…On ne qualifie pas la gamme « d’animale » mais c’est une gamme pour l’animal (nom). Ai-je tors de résonner comme cela ?
Merci beaucoup de votre aide

THURIER Débutant Répondu le 6 janvier 2023

En effet, nous n’avez pas tort, c’est ce que j’évoquais : gamme pour l’animal (par opposition à gamme pour l’humain). Ici, vous avez clairement un nom commun qui complète un autre nom commun et qui ne s’accorde pas avec le nom qu’il caractérise. Dans son cas, le rôle qu’il joue dans la phrase n’est pas perçu comme tout à fait comparable à celui d’un adjectif .
Autres exemples,

Un bijou fantaisie, des bijoux fantaisie (des bijoux de fantaisie)==> ce n’est pas un bijou fantaisiste.

–  Un café crème, des cafés crème (des cafés additionnés de crème) ==>le café n’est pas crémeux.

joelle Grand maître Répondu le 6 janvier 2023

Par deux fois vous parlez de verbe. Il n’y a évidemment pas de verbe ici. La question est de choisir entre un adjectif et un nom.

Avec « gamme », comme avec les mots créant ou nommant des catégories, c’est un nom d’étiquette qui convient, construit comme une apposition : le rayon livres (et non livresque), la collection hiver (et non hivernale), la région Bourgogne (et non bourguignonne), le chapitre tourisme (et non touristique).
Vous entendrez parfois « la saison estivale » (alors que la saison n’est pas relative à l’été, elle est simplement nommée été), « le département nivernais », « notre offre étudiante », ce sont des fautes.
Écrivez donc « la gamme animaux » (ou « animal » si vous y tenez mais je ne vois pas l’intérêt de dire « pour l’animal » si on veut dire « pour les animaux », c’est une autre question).
La gamme canine, la gamme féline, le rayon enfantin… sont des fautes logiques de français.

Quand il ne s’agit pas de nommer ou catégoriser, les adjectifs sont souvent possibles, et interprétables de différentes façons. Il faut alors se référer aux usages et aux dictionnaires. Le rapport entre l’adjectif et le nom dont il provient peut avoir de nombreuses natures différentes. C’est au cas par cas qu’il faut interroger l’usage quand par exemple le dictionnaire se contente d’un vague « relatif à l’animal » sans préciser la nature de la relation.

Pour vous, la gamme n’est pas animale, elle est destinée à l’animal. Votre raisonnement est-il valide ? demandez-vous. Non, il ne l’est pas dans la mesure où il n’est pas généralisable.
Dire comme vous le dites qu’une chose n’est pas animale mais destinée à l’animal, cela sous-entend que vous avez déjà votre définition personnelle de l’adjectif « animal ». Quelle est-elle ? L’alimentation végétale est une alimentation composée de végétaux, tandis que l’alimentation humaine est l’alimentation destinée à l’homme ? Alors l’alimentation animale est-elle une alimentation composée d’animaux ou une alimentation destinée aux animaux ? Vous voyez que vous ne trouverez aucune règle à généraliser. Le comportement d’un chat est-il un comportement animal ? Le comportement d’un homme brutal est-il un comportement animal ? La température d’un animal est-elle une température animale ? Peut-on remplacer « la vie des animaux » par « la vie animale » ? Dans « l’odeur animale », a-t-on un simple adjectif relationnel (de l’animal) ou cet adjectif porte-t-il des connotations ? Pourquoi a-t-on créé l’adjectif « animalier » ? Pourquoi certains noms ont-ils donné trois adjectifs selon qu’on utilise l’adjectif pour parler d’une origine, d’une destination ou d’un comportement ?
Donc pour « gamme », vous avez raison, mais pour compléter d’autres mots, c’est au cas par cas, selon les différents sens recensés des adjectifs, que vous pourrez ou non utiliser tel ou tel adjectif.
De même, vous auriez tort de penser qu’on ne dit pas « une soirée étudiante » parce que la soirée n’étudie pas, et qu’il faut donc écrire « une soirée étudiants », car l’adjectif « étudiant » est bien référencé dans les dictionnaires comme signifiant « qui est organisé par des étudiants ou qui leur est destiné ».
De façon générale, le sens des adjectifs est à vérifier dans un dictionnaire, certains des sens potentiels sont autorisés, et d’autres non.

CParlotte Grand maître Répondu le 6 janvier 2023

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.