Forme passive ou attribut ?

Bonjour.

Dans la phrase suivante : « ces animaux paraissent abandonnés »
« abandonnés » est un participe passé utilisé comme adjectif attribut du sujet animaux.

Mais dans celle-ci : « les enfants sages sont récompensés »
Doit-on considérer « récompensés » comme un verbe à la forme passive (« on a récompensé les enfants sages » = « les enfants sages sont récompensés ») ?
ou alors un participe passé utilisé, comme précédemment, comme adjectif attribut du sujet ?
Ou est-ce la même chose avec « être » ?
Avec un verbe d’état autre que le verbe « être », on peut faire la distinction., mais avec « être » !
Merci.
Cordialement.

PhL Grand maître Demandé le 15 mai 2016 dans Général
Ajouter un commentaire
5 réponse(s)
 

La construction  de l’attribut peut se faire de deux façons :

1─ Construction directe ; c’est le cas le plus fréquent.

Il paraît fatigué.   

2─ Construction indirecte.

L’attribut se construit alors au moyen d’une préposition (à , de , pour,  en ,  comme). Celle-ci est d’emploi fixe et grammaticalisé : on ne peut pas la remplacer pour une autre. Elle a perdu son autonomie syntaxique et sémantique, et constitue un simple outil de construction.

Si nous abandonnions ce poste, nous serions considérés comme lâches.
Il est traité d‘ignorant

Le verbe reliant l’attribut au sujet est un verbe copule (cette appellation signifie littéralement « verbe -lien». On pourrait comparer le verbe copule au signe = dans une égalité.

Voici quelques verbes d’état qui unissent l’attribut au sujet :

Devenir,  se faire , tomber (tomber malade) , demeurer , rester , paraître , sembler, se montrer,  s’affirmer,  s’avérer, avoir l’air, s’appeler ,  se nommer , être élu  ,  être désigné …

Ainsi que certains verbes d’action à l’idée desquels l’esprit associe implicitement l’idée du verbe être.

Il mourut pauvre  ──► Il mourut étant pauvre.
Il reviendra vainqueur ──► Il reviendra étant vainqueur.
Ces gens vivent heureux ──► Ces gens vivent étant heureux.
.

czardas Grand maître Répondu le 16 mai 2016
Ajouter un commentaire

Pour ma part, je penche pour la forme passive car il y a une action, celle de recompenser. En outre, il est clair que “récompensé“ n’est pas un état.
A la voix passive, le participe peut-il être considéré Comme un attribut ?

joelle Grand maître Répondu le 15 mai 2016
Ajouter un commentaire

Bonjour,

En dehors de tout contexte, le groupe être + participe passé peut en effet donner lieu à deux lectures.

Considérons la phrase simple : « La maison sera rangée. »

1 ─ On peut envisager d’analyser l’ensemble sera rangée comme forme passive du verbe ranger. Par exemple : la maison sera rangée demain par la femme de ménage .
2 ─ Ou considérer sera rangée comme un groupe verbe copule* +participe passé attribut. Par exemple : la maison sera rangée pour ton retour.

De fait, le verbe à la voix passive se confond formellement avec la structure attributive, seul le contexte permet de lever l’ambiguïté.

*Parmi les verbes d’état qui introduisent un attribut du sujet figure le verbe identité : être. Il est appelé dans ce cas verbe copule  ; il se contente en effet de permettre le lien entre sujet et attribut , sans être lui-même porteur de sens.

czardas Grand maître Répondu le 16 mai 2016
Ajouter un commentaire

Merci pour cette réponse Czardas.
Ce que je ne comprends pas pourtant, c’est la différence de sens de ces phrases.
Dans votre second exemple, il pourrait s’agir aussi de la forme passive de : « on aura rangé la maison pour ton retour »
Et merci d’aborder le cas des verbes copules. D’autres verbes d’état et d’action parfois, peuvent être copules. Est-ce que l’on peut les identifier en remplaçant le verbe par « étant » ?
Merci encore.

PhL Grand maître Répondu le 16 mai 2016
Ajouter un commentaire

Un grand merci pour les verbes copules.

Mais pour la différence de signification entre la forme passive et l’attribut avec un verbe copule ?
Vous me disiez dans les exemples donnés qu’il y a une différence de sens !

PhL Grand maître Répondu le 16 mai 2016
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.