Forfaitisation, forfaitarisation ou forfaitairisation ?

Bonjour,

Je rencontre souvent ces termes (néologiques) mais aucun ne figure dans les dictionnaires. Lequel vous semblerait le plus logique, voire le plus susceptible de rentrer un jour dans Le Robert ou Le Larousse ?

– Forfaitisation
– Forfaitarisation
– Forfaitairisation

Merci d’avance pour vos réponses.

Renaud1974 Érudit Demandé le 15 juillet 2016 dans Question de langue
2 réponse(s)
 

À défaut de reconnaissance académique — et c’est surprenant —, ces termes existent plus ou moins dans la langue écrite,  et depuis plus longtemps qu’on ne le croit.
À témoin, voici une recherche Ngram assez parlante sur leur émergence depuis les années cinquante. Le mot forfaitisation, formé sur forfaitiser, l’emporte largement.  Pour compléter, et vous donner bonne conscience, un petit lien en provenance de la chambre des notaires

Il convient néanmoins de bien baliser le contexte,  le mot forfait ayant plusieurs significations bien différentes :
– somme globale, préfixée, non variable :  cas le plus fréquent et concerné par la question ;
– méfait ;
– dans l’expression « être ou déclarer forfait ».

Chambaron Grand maître Répondu le 15 juillet 2016

Votre plume n’aurait-elle pas fourché ? Je trouve le verbe « forfaitiser », mais pas « forfaiter ».
Merci pour le lien « Ngram ». Vous m’ouvrez des horizons !

le 15 juillet 2016.

Ma flume a effectivement pourché… J’ai donc corrigé mon… forfait.

Je suis heureux que les Ngram  que j’utilise de plus en plus retiennent enfin l’attention de quelqu’un. Non que je sois un inconditionnel de Google Books, mais parce que c’est à ce jour l’unique moyen de mesurer le fameux « usage » de mots ou d’expressions. À défaut, on parle dans le vide.

Cet outil demande, comme la pyrotechnie, un peu de dextérité car les paramétrages sont subtils. Mais une fois domestiqué, il est un des plus puissants leviers de compréhension de l’évolution de la langue. J’ai eu des révélations fulgurantes en confrontant certains syntagmes : de vrais feux d’artifice lexicaux ! En superbe prime, on accède à toutes les citations.

Bons exercices…

le 16 juillet 2016.

Sans être rabat-joie, on peut se contenter de “fixer un forfait“.
Le premier “forfaitisation“ est souvent employé, je ne connais pas les autres, mais c’est assez laid.

joelle Grand maître Répondu le 15 juillet 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.